Articles

Que devient l'e-mail ?

L'e-mail reste le canal privilégié de la relation interpersonnelle et du partage de contenus en ligne.

Par Christine Vaufrey , le 27 septembre 2011 | Dernière mise à jour de l'article le 26 octobre 2011

Avec la téléphonie IP, les réseaux sociaux et leurs nombreuses fonctions de partage, la messagerie instantanée, on pourrait penser que le courriel ou e-mail (l'usage de ce terme résistant décidément aux recommandations de francisation) est définitivement passé de mode. 

 

Le plus utilisé des canaux de communication interpersonnelle

 

Pas du tout. Comme le montraient encore de récentes études sur le partage des contenus sur le web, l'e-mail reste le canal privilégié de partage des contenus, surtout si l'on souhaite adresser une recommandation à une personne en particulier. L'e-mail partage en effet avec le texto ou SMS le privilège de s'adresser individuellement à chacun, et donc de valoriser la relation interpersonnelle. 

Le courrier électronique est également l'outil le plus massivement utilisé par les internautes. Selon une récente étude réalisée en Belgique francophone (Wallonie), 100 % des internautes possèdent une adresse électronique et l'utilisent. Et c'est également le cas de 77 % des personnes âgées de 60 ans et plus. On vante régulièrement le succès de services de téléphonie IP tels que Skype auprès des seniors, mais il ne faut pas oublier que l'e-mail est leur canal électronique de communication favori.

Mais l'e-mail symbolise également certans des aspects les plus détestables d'Internet : l'agression commerciale pour des produits plus ou moins légaux, l'arnaque à la carte bancaire ou aux sentiments et bien plus largement que tout cela, l'infobésité, c'est à dire le fait d'être submergé d'informations que l'on n'a pas demandées et qui ne présentent pas d'intérêt pour nous. 

 

Maturité des pratiques des annonceurs professionnels...

 

Les spécialistes du marketing via Internet doivent donc revoir leurs pratiques pour que leurs messages commerciaux ne soient pas considérés comme du spam par nos applications de messageries et expédiés directement à la poubelle sans que nous ayons à faire l'effort de les ouvrir. Ces mêmes spécialistes sont également en train de prendre conscience des limites des campagnes publicitaires ou des enquêtes par e-mailing. Ces limites tiennent en particulier au manque d'informations sur le destinataire des messages; si l'on a acheté ou loué une base d'adresses, on ne connaît pas pour autant les caractéristiques des personnes qui existent derrière toutes ces adresses et la probabilité est forte que le message envoyé n'intéresse pas du tout le destinataire. 

 

... et maturité des pratiques des particuliers

 

Avec le temps, l'utilisation de l'e-mail gagne en maturité. Les "répondre à tous" systématiques perdent du terrain. Et si vous avez encore des collègues envahissants qui vous transfèrent systématiquement leurs messages, dites-leur qu'ils se conduisent comme des Internautes d'avant 2000, lorsque la fascination pour la facilité technique faisait perdre tout sens de la communication efficace. 

Les applications de messagerie sont de plus en plus performantes pour filtrer les messages indésirables. Avec un peu de bonne volonté de votre part (il faut au départ identifier les messages que vous considérez comme du spam et les placer dans la corbeille), elles finissent par rendre votre boîte de réception aussi propre que votre salle de bain après le ménage hebdomadaire.

Et si vous estimez malgré tout être trop sollicité par les messages commerciaux, n'oubliez pas qu'il vous suffit de vous désinscrire pour ne plus recevoir les infolettres et autres annonces vantant des prix cassés sur les chaussettes ou les écrans d'ordinateurs. Le lien de désinscription doit obligatoirement figurer au bas du message reçu. 

 

Les infolettres de Thot Cursus

 

Ceci dit, ne vous précipitez pas pour vous désinscrire des infolettres de Thot Cursus ! Il ne s'agit pas de publicité, mais d'information. Nous éditons actuellement trois infolettres :

- Semaine e-learning (parution le mardi), qui donne des nouvelles de l'activité des partenaires de Thot Cursus;

- Thot (parution le mercredi), qui présente le dossier et les articles de la semaine;

- Cursus (parution le jeudi), qui présente des produits de formation ou d'autoformation, gratuits ou payants, sur un thème là aussi différent chaque semaine. 

Si vous avez pris la peine de vous enregistrer sur Thot Cursus, vous avez la possibilité de recevoir une, deux ou trois lettres (et bientôt davantage), à votre choix. N'hésitez pas à modifier votre abonnement.

 

 

 

 

 

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné