Articles

L'enseignement supérieur en audio et vidéo, un succès qui ne se dément pas

iTunes U attire de plus en plus d'établissements d'enseignement supérieur francophones

Par Alexandre Roberge , le 10 octobre 2011 | Dernière mise à jour de l'article le 25 janvier 2012

iTunes U et YouTube Edu : deux initiatives pour que les établissements d'enseignement supérieur de ce monde puissent mettre à la disposition de tous (ou presque) du matériel pédagogique. Une idée qui semblait bonne à condition que les établissements y adhèrent et que le contenu soit pertinent et suffisamment important pour attirer les auditeurs.

Chez Thot, nous nous étions très tôt penchés sur le phénomène et nous avons signalé qu'après une première vague d'universités anglo-saxonnes, plusieurs institutions francophones rejoignaient  ces plateformes. Nous avons observé et noté les différences entre les deux portails et nous sommes même intéressés à l’opinion des enseignants sur ce partage de contenus sur Internet.

Après toutes ces années, il semble que le mouvement ne soit pas prêt de se résorber puisqu’en cette année 2011, d’autres établissements alimentent à leur tour ce grand marché des podcasts universitaires.

Une offre qui se bonifie

 

Comme nous l’apprenait EducPros.fr en mai dernier, Grenoble École de management soumet sur iTunes U des ressources pédagogiques en management, en design de produit, en droit des contrats et en marketing pour ne nommer que ces domaines.

De son côté, l’ESCEM école de management se sert autant de cette plateforme pour offrir des cours en ligne sur l’entrepreneuriat ou le développement que pour faire la promotion de l’établissement par le biais de témoignages d’étudiants ou de recruteurs des milieux professionnels.

L’Université européenne de Bretagne est aussi entrée sur la plateforme d’Apple en offrant entrevues, conférences, films étudiants et même des documentaires. Le collège de France est présent également autant sur iTunes U que sur son propre site où sont mis en ligne des baladodiffusions de cours et d'exposés.

Quand l’université sort de sa tour d’ivoire

 

Alain Gerlache, qui s’est intéressé au phénomène, voit l'intérêt des institutions universitaires pour la baladodiffusion comme une solution au grand paradoxe dans lequel étaient enfermées les universités. Car ces établissements sont un endroit où l’on décortique, observe et analyse le monde. Or, étrangement, le fruit de ces réflexions était jusqu’à présent confiné dans l’enceinte des facultés et les revues savantes. iTunes U et YouTube Edu sont en passe de briser les murs de la tour d'ivoire.

De telles initiaitives sont certes intéressantes en termes de promotion des établissements et de la flexibilité de l’apprentissage, mais elles exigent des sommes importantes, particulièrement pour nourrir le catalogue de contenus. En effet, iTunes U exige que les établissements qui s’y inscrivent aient, dès le premier jour de mise en ligne, au moins 150 documents audio et vidéo de qualité acceptable.

YouTube Edu est plus souple en la matière, et les institutions auraient tort d’ignorer cette plateforme qui, si elle est moins adaptée aux lecteurs MP3, est très fréquentée. HEC (Haute école de commerce, Paris), par exemple, s’en sert pour aiguiser l’intérêt de l’internaute avant de l'envoyer consulter du contenu plus dense sur iTunes U. Bref, le site de Google agit alors un peu plus comme un réseau social que comme une « radio universitaire ».

La liste des établissements qui adoptent iTunes U s’allonge, autant dans le monde anglophone que francophone. La question n’est donc plus de savoir quand la mode de la baladodiffusion universitaire passera, mais plutôt qui seront les prochains à s’y inscrire et quelles seront leurs offres.

A ce niveau, il y a encore des progrès à réaliser, pour passer de la simple captation vidéo d'un cours en présence à de véritables produits pédagogiques, découpés en chapitres et augmentés de ressources en ligne. Mais parions que, la concurrence aidant, les établissements d'enseignement supérieurs francophones rivaliseront d'astuces pour attirer de nouveaux auditeurs et spectateurs.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné