Articles

Twitter et la littérature

Une expérience pédagogique inédite d'utilisation de Twitter en vue de l'apprentissage de l'écriture créative.

Par Tété Enyon Guemadji-Gbedemah , le 01 novembre 2011 | Dernière mise à jour de l'article le 02 décembre 2011

Nous avons ces derniers temps parlé ici des usages de l'outil de réseau social Twitter à des fins pédagogiques et, essentiellement, en vue de l'apprentissage de l'écriture. Le blog Francofolies nous rapporte une expérience dans la même veine mais cette fois-ci conduite à l'école Sciences Po de Paris avec des étudiants de première année.

Il est question d'une écriture collaborative sur Twitter, sous la forme d'ateliers, intégrée à un scénario pédagogique réel. Le cours dans lequel cette expérience prend forme est intitulé : A l'ère du web, le texte s'émancipe de sa forme (Récit numérique collaboratif). Son plan en version pdf est téléchargeable ici.

C'est Pierre Ménard, écrivain et animateur d'ateliers d'écritures qui tient également le blogue Liminaire, qui anime l'atelier. On retrouve d'ailleurs sur son blog les textes d'appui et les traces de ce travail à Sciences Po.

Pourquoi Twitter ?

Le choix de Twitter comme support technique de production textuelle ne relève pas d'un hasard. Ce support est considéré comme étant un livre dont les auteurs et les lecteurs sont ceux qui y publient et se "suivent", selon la terminologie consacrée. "Chaque personne est un personnage. A mesure qu'on le suit, l'histoire qu’il raconte entre en interaction avec les autres personnages que l'on suit (et ceux que l'on ne suit pas) prend forme, avance, se construit progressivement".

Et c'est Alexandre Gefen qui a la bonne formule pour traduire cet usage détourné de la technologie : "L'écriture par Twitter relève d’un détournement d'une technologie au profit d’un désir d’écriture, écrit-il : celui de produire une théorie d’états d’âme, une météorologie de l'humeur du lieu, un flux atomistique d'autant plus transitoire qu'il accepte de dissoudre sa propre voix dans le bruit immense de la présence textuelle numérique d’autrui".

Approche pédagogique mise en oeuvre

Une dizaine de séances sont prévues dans le cadre de ce cours, chacune étant organisée autour d'une oeuvre et appelant un exercice d'écriture bien défini. Le cours proprement dit consiste en la découverte des textes d'auteurs contemporains et à la pratique d'une écriture créative dont les extraits sont diffusés sur Twitter. Une consigne pour l'élaboration des tweets est même fournie :

Les tweets sont composés à partir des textes écrits lors des ateliers, des extraits de textes lus, ou d’éléments biographiques, choses vues, entendues, etc., ou de créations inédites. Toujours au présent, à la première personne du singulier. Des phrases courtes allitérations, polysémies, raccourcis sémantiques, jeux de mots, de sonorités et de sens. à travers de courts textes aux sonorités en échos, au-delà des assonances, exercices de précision rythmique, de composition, de phrasé, où les mots s’aimantent à toute vitesse, passant du coq à l’âne. casse ses rythmes, à toute vitesse les varie, puis les syncope doucement, dans un décalage permanent, le déséquilibre toujours affleurant, jusqu’à nommer ses accentuations, sa stéréophonie plastique.

Chaque séance est décrite dans le récit. On pourra utilement s'en inspirer pour reproduire ou adapter le même scénario dans d'autres contextes éducatifs. Il est notable que cette expérience constitue une avancée importante dans la mesure où elle renouvelle l'usage des réseaux sociaux, de Twitter en l'occurrence, en classe. La dimension créative tranche avec l'aspect fonctionnel de Twitter, certainement le dernier support que l'on aurait imaginé pour ce genre d'exercice, mais l'une des qualités de la littérature n'est-elle pas de nous surprendre ?

L'expérience semble avoir plu aux étudiants; un deuxième atelier d'écriture a été organisé au début de l'année scolaire 2011, cette fois consacré à l'écriture et à la photographie géolocalisée. Les TIC n'ont pas fini de nous offrir des suprises artistiques. 

Voir :

Récit numérique collaboratif élaboré à partir d'ateliers d’écriture animés à Sciences Po. Liminaire.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné