Articles

Capacité de suivre une formation en ligne : essentielle pour avoir son diplôme d’études secondaires

De plus en plus d’États américains demandent la réussite d’au moins un cours en ligne pour obtenir son diplôme.

Par Denys Lamontagne , le 15 novembre 2011 | Dernière mise à jour de l'article le 14 décembre 2011

La formation en ligne au secondaire devient fréquente et populaire au point que de plus en plus d’États américains obligent la réussite d’au moins un cours en ligne pour obtenir son diplôme d’études secondaires. En 2010, plus de 4 millions d’étudiants américains au secondaire ont suivi des cours en ligne, dont 217 000 dans des cyber-écoles sous charte. Le nombre d’inscription augmente de 46 % par année.

Si certains étudiants prennent presque tous leurs cours en ligne, d’autres n’en prennent aucun, ce qui constituera vraisemblablement un handicap pour eux autant pour la poursuite de leurs études que pour leur carrière. Par cette obligation on cherche aussi bien à sensibiliser qu’à réduire l’éventuel fossé entre ceux capables d’étudier en ligne et ceux qui, pour une raison ou une autre, n’y auront jamais touché.

Actuellement les États du Michigan (2006), de l’Alabama (2008) et de Floride (2010) ont établi cette exigence. L’Indiana et l’Idaho seront les prochains.

Cependant, cette obligation force les états à définir ce qu’ils considèrent comme un «cours en ligne» et aussi à être certain que toutes les écoles secondaires auront accès à cette option. Si l’État possède sa propre cyber-école, cette définition peut se résumer de façon très pratique en un choix parmi une liste de cours de sa cyber-école.

Autrement, on préfère détailler ce que l’on veut que l’étudiant expérimente dans un environnement d’apprentissage structuré qui utilise les technologies  :

  • l’utilisation d’outils sur un intranet ou d’Internet pour apprendre, rechercher, évaluer et communiquer;
  • la collaboration entre les étudiants autour de projets liés au contenus et qui intègrent une variété de médias;
  • l’utilisation d’un système de gestion des apprentissages.


Enfin. un support technique, matériel, financier et de formation pour les professeurs accompagne habituellement une telle mesure. Le succès ne s’improvise pas.

Pour l’article complet :

More states look to online learning for students

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné