Articles

La "résistance au changement" des enseignants

Les enseignants sont plus pragmatiques que résistants, devant les réformes éducatives. Surtout que ces dernières ne touchent jamais aux fondamentaux de nos systèmes scolaires.

Par Christine Vaufrey , le 12 décembre 2011 | Dernière mise à jour de l'article le 05 mars 2015

Aux Etats-Unis comme en France et dans bien des pays, les enseignants ont la réputation de "résister aux changements" et de traîner des pieds quand arrive une nouvelle réforme de l'éducation. Que l'on parle d'introduction des technologies dans l'éducation, de la démarche d'apprentissage par projet, de la réforme de la méthode d'apprentissage de la lecture, les profs sont généralement considérés par les concepteurs des réformes et les décideurs politiques comme des conservateurs qui ne veulent pas quitter leur zone de confort et sur lesquels repose toute la responsabilité de l'échec des réformes.

Larry Cuban, chercheur universitaire américain, spécialiste des réformes éducatives, s'inscrit en faux face à cette idée reçue. Selon lui, il est bien commode d'accuser les profs de tous les maux quand les réformes ne fonctionnent pas; cela évite d'examiner la logique et le bien-fondé de ces dernières. Il rappelle que si l'on considère l'histoire scolaire dans la durée (sur cent ans ou plus), on constate d'importants changements dans la manière d'enseigner, la gestion de la formation professionnelle et les pratiques de collaboration.

De plus, il insiste sur le fait que les enseignants ont d'excellentes raisons de ne pas sauter de joie lorsqu'une nouvelle réforme pointe le bout de son nez : ils ne sont quasiment pas consultés sur la pertinence de la réforme et surtout, sur la manière dont elle va s'implanter dans leurs classes, avec leurs élèves.

 

La vision du système d'un côté, la vision de la classe de l'autre

 La principale différence de perception des réformes entre décideurs d'une part, enseignants d'autre part, vient de là : alors que les premiers réfléchissent au niveau du système, les seconds raisonnent sur les classes et groupes pris au niveau individuel. 

Une meilleure gestion de l'implantation des réformes passe par la réponse à ces trois questions fondamentales posées par les enseignants :

- Les changements envisagés vont-ils m'aider à résoudre les problèmes que je rencontre réellement, et pas des problèmes que d'autres auront identifiés à ma place ?

- Combien de temps sera t-il nécessaire pour que ce changement, une fois que je l'aurai intégré, profite réellement à mes élèves ?

- Comment puis-je adapter le changement envisagé à mes élèves en particulier ?

 

Les réformes ne touchent pas aux fondamentaux de la culture scolaire

Malheureusement, les réformes telles qu'elles sont présentées répondent rarement à ces questions. Or, les enseignants sont lassés des réformes qui viennent d'en haut s'ajouter à un travail déjà complexe sans toucher aux fondamentaux de la culture scolaire. Larry Cuban insiste beaucoup sur ce point : les réformes, aussi ambitieuses soient-elles dans les discours, ne touchent jamais à la "grammaire scolaire" de base : des classes constituées d'élèves répartis par groupes d'âge; un prof devant une classe qui agit en pleine autonomie une fois que la porte est fermée; des emplois du temps; peu de collaboration entre pairs. Lorsqu'il arrive que ces fondamentaux soient modifiés avec la pleine participation des enseignants, on voit ces derniers s'engager dans la durée.

L. Cuban estime donc justifiée la position de "pragmatiques sceptiques" adoptée par la majorité des enseignants, qui intègrent les changements parfois malgré eux et à force d'adaptation à leurs conditions réelles de travail. Les enseignants ne sont pas des conservateurs obtus, juste des professionnels réalistes. Qui les en blâmerait ?

Teacher Resistance and Reform Failure. Larry Cuban, blog Larry Cuban on School Reform and Classroom Practice. 30 avril 2011.

Ce billet a été signalé par Lyonel Kaufman sur son blog Histoire. Lyonel Kaufman.ch, le 1er mai 2011.

Photo : Cybrarian77, Flickr, licence CC BY-NC 2.0

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné