Articles

Innovation et expérimentation à l'école : de la théorie à la pratique

L'innovation ne se décrète pas mais nécessite néanmoins un accompagnement pour être introduite avec succès dans les institutions éducatives.

Par Om El Khir Missaoui , le 13 décembre 2011

 L'innovation qui débute par des expérimentations visant à résoudre des difficultés quotidiennes d'apprentissage et d'insertion scolaires, à ouvrir de nouvelles voies dans l'application des instructions officielles, implique tous les acteurs de l'acte éducatif qu'ils soient cadres administratifs et pédagogiques ou enseignants en exercice. Elle nécessite une mise en œuvre rigoureuse, une évaluation et un suivi réguliers afin que les enseignements cumulés débouchent sur un véritable changement quantitatif et qualitatif dont on peut envisager une généralisation plus ou moins systématique, selon les résultats observés.

Disposer d'une méthode rigoureuse

 « Innover pour une école des réussites », un vade-mecum proposé par le Ministère de l'éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative en France, est conçu comme un guide méthodologique prioritairement mais non exclusivement dédié aux inspecteurs et chefs d'établissement pour une conduite prospectrice et réfléchie des expérimentations innovantes.

Tout changement de pratique engendre de l'inconfort et les initiatives individuelles, quoique primordiales, peuvent avorter si elles ne s'inscrivent pas dans une procédure générale et dans le cadre d'un soutien collectif qui peut attester la plus-value de l'innovation.

Le guide propose trois volets pour la conduite du changement :

  • L’innovation, levier de changement pour la réussite des élèves
  • Mobiliser les différents acteurs pour réussir l’innovation
  • Tirer les enseignements de l’innovation

 

Passer de la théorie à la pratique

 

Il regorge de bons conseils et de ressources mais bien sûr, il faut voir comment tout cela se concrétise sur le terrain. C'est précisément ce que fait François Muller, qui assure l'accompagnement des équipes éducatives dans l'académie de Paris. F. Muller a fait le bilan de son action de conseil en 2010. Ce retour d'actions d’innovation et d’expérimentation dans des écoles, collèges et lycées parisiens se basant sur divers paramètres et récolté auprès de tous les acteurs est riche d'enseignements.

Il s'agit par exemple de ne pas dissocier innovation et expérimentation qui sont deux états nominatifs d’une réalité dynamique plus complexe et évolutive en établissement. D’autre part, il faut favoriser le développement des compétences en accompagnement et différencier les types d'expérimentation et d'innovation (pédagogiques, structurelles) pour assurer l'accompagnement adéquat.

La conduite de telles études nécessite l'implication et le concours de tous les acteurs concernés de sorte que : direction et équipes enseignantes engagées dans les actions expérimentales saisissent tout à fait l’intérêt pour les élèves et pour leur établissement de cette réflexion, pour peu qu'elle soit ouverte, partagée et accompagnée ; inspections pédagogiques, conseillers, formateurs, consultants, chercheurs, ou encore d’autres personnes-ressources soient les partenaires obligés et attentifs à ces mouvements.

Grâce au guide d'accompagnement et grâce à la documentation, l'étude des projets conçus et leur mise en oeuvre, la créativité n'est pas bridée mais elle peut être canalisée pour déboucher sur des pratiques pérennes.

Ces deux documents constituent une base solide pour une réflexion sur l'innovation et l'expérimentation telle qu'elle peut se réaliser, et se réalise parfois, dans les établissements scolaires français. 

Innover pour une école des réussites. Ministère de l'éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative (France), 2011.

Ce que l'expérimentation peut dire. Académie de Paris - Cellule académique Recherche et Développement en Innovation et Expérimentation - Juin 2011.


Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur