Articles

Les réseaux sociaux pour construire le savoir ensemble dans le supérieur

Retour d'expérience d'usage des réseaux sociaux pour un apprentissage collaboratif.

Par Tété Enyon Guemadji-Gbedemah , le 09 janvier 2012 | Dernière mise à jour de l'article le 08 février 2012

Le site Educavox se fait l'écho d'une communication présentée par Elise Chomienne et Anne Lehmans lors des rencontres de l'[email protected]é portant sur une expérience conduite au sein du Master Documentation et Systèmes d'Information.

Il s'est agi de proposer aux étudiants d’être présents sur les réseaux sociaux pour diffuser une information scientifique, technique ou professionnelle validée en réponse aux besoins de communiquer, d’échanger, de mutualiser, de confronter.

Le contexte de cette expérimentation est courant : un public d'étudiants qui n'est pas expert en information mais qui a déjà une expérience d'usage informel des réseaux sociaux et des blogs. L'enjeu est de les inciter à formaliser cet usage dans le cadre de leur apprentissages et partant de s'appuyer sur ces outils numériques pour enclencher la construction collaborative des savoirs.

L'expérience est édifiante et les premiers résultats à l'issue de deux années sont prometteurs, de l'avis des initiateurs. Ces derniers ne se limitent pas à des observations superficielles mais analysent finement les mécanismes psychosociologiques en oeuvre. "L'usage raisonné des réseaux sociaux, confient-ils, nous semble être très efficace pour placer les étudiants dans une posture dynamique de construction et d’échange de connaissances. Le cadrage et la médiation, la solidité du dispositif d'accompagnement nous semblent essentiels, un accompagnement qui “emprunte (...) à la fois à la rigueur et à l'imagination”".

Plus intéressant encore, l'enjeu que l'usage des réseaux sociaux à des fins pédagogiques soulève pour les enseignants en termes de suivi des étudiants. "(...) Le travail en réseau ne concerne pas seulement les étudiants mais également les enseignants eux-mêmes, qui sont contraints, malgré de fortes tendances individualistes, d’échanger et de construire des projets communs, de suivre les étudiants en fonction de leurs champs de savoir respectifs et de façon transversale. Ils sont également contraints de se former eux-mêmes, et la formation renverse parfois des habitudes solidement ancrées..."

En conclusion, l'usage des réseaux sociaux en éducation doit s'accompagner d'un cadrage pédagogique au risque d'être inefficace et de donner lieu à des dérives. Intégré dans un cadrage, cet usage renouvelle l'apprentissage collaboratif, la création et la communication. Mais il oblige le personnel d'encadrement à s'investir plus et même à se mettre à niveau.

Article original :

Apprentissages collaboratifs : l’utilisation de Twitter pour construire des savoirs entre étudiants. Educavox, 15 décembre 2011.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné