Articles

AOL et Microsoft : la guerre des fureteurs

Par Thot , le 27 janvier 2002 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

AOL Time Warner a déposé une requête antitrust contre Microsoft en vue d’obtenir la réparation des préjudices pour les torts subis par Netscape durant les «batailles de fureteurs» de la fin des années 90.

Netscape n’a pas divulgué le montant des sommes que la société espère toucher. On sait toutefois que, l’été dernier, certains avocats d’AOL ont estimé à titre personnel que la somme pourrait être aussi importante que 12 milliards de dollars. Ce montant a été qualifié de «ridicule» par les avocats de Microsoft. La réclamation des dommages-intérêts «se fera au procès et non pas au moment de la requête», a déclaré un porte-parole d’AOL. L’affaire cherche également à obtenir une injonction «pour prévenir d’éventuelles pratiques anticoncurentielles envers Netscape et pour restaurer la compétition dans le marché des navigateurs Web», en plus d’habiliter des intergiciels pour entrer en compétition avec les systèmes d’exploitation de Microsoft.

Une personne gravitant dans le milieu a avancé que Netscape pourrait chercher à forcer Microsoft à proposer aux fabricants de PC une version dépouillée de Windows qui ne comprendrait pas

Internet Explorer

. Un avocat qui a suivi le cas, pour sa part, a dit que «les dommages-intérêts potentiels vont être d’une ampleur phénoménale». «De toute évidence, Netscape va faire valoir non seulement qu’elle a perdu la bataille des fureteurs contre Microsoft mais qu’elle a perdu plusieurs batailles connexes», comme celle du logiciel de serveur Web.

De plus, la démarche d’AOL pourrait enhardir d’autres parties lésées telles que Sun Microsystems qui évalue en ce moment la possibilité d’intenter son propre procès privé contres les actions nuisant au langage de programmation Java de Sun que Microsoft a posées.

Microsoft a refusé d’émettre des commentaires à propos du bien-fondé de l’affaire. Un porte-parole de cette dernière compagnie a mentionné que «durant toutes ces années, AOL a misé sur la politique et la voie juridique pour faire compétition avec Microsoft. Chaque fois que l’occasion se présente, AOL opte pour le litige au lieu de l’innovation. Alors que Microsoft investit dans de nouveaux produits, AOL investit en honoraires d’avocats et de lobbyistes pour mettre des bâtons dans les roues de Microsoft».

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné