Articles

Comment fidéliser les cyberétudiants ? Quelques points essentiels

Par Martine Jaudeau , le 04 mars 2002 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

Vous voulez minimiser le nombre des e-abandons ?

Insistez pour que chacun prenne une part active, protégez les apprenants de la surcharge d’information et ménagez-leur un espace pour bavarder quand cela leur chante.

Ce sont les paroles de Gerard Prendergast, Chargé de formation chez Abacus Learning Systems, spécialisés en e-formation et basés à Leybourne, Kent, Royaume Uni.

Prendergast distingue deux catégories principales d’apprentissages en ligne:

  • Ce qu’il nomme "e-formation orientée Contenu" : énormément de matériau placé sur des pages web avec très peu d’interaction apprenant-tuteur et pratiquement aucune interaction étudiant-étudiant. Les abandons tendent à être très importants.
  • L’"e-formation orientée Processus", par contraste, implique une interaction considérable entre étudiants et formateurs, qui deviennent des "facilitateurs de la théorie" une fois que le groupe est lancé.

Prendergast pense que "de nombreux Américains du Nord s’appuient fortement sur l’approche orientée Contenu".

DES TUTEURS PRO-ACTIFS

Il privilégie l’approche orientée Processus, et les Européens, selon lui, sont davantage familiarisés avec ce type de collaboration.

Cela peut s’avérer un facteur dans le taux de 3 à 5 % d’abandons qu’avance sa société comparé aux 50 % d’e-abondons de certains organismes.

Cela provient des tuteurs pro-actifs, affirmait Prendergast dans une session d’Online Learning 2002 Europe à Londres lundi dernier.

Voici certains des points qu’il a développés auprès des participants de l’atelier qu’il dirigeait :

  • Commencez le cours avec une réunion présentielle du plus grand nombre de participants possible. Si certains ne peuvent pas y assister, ce n’est pas un problème. Les présents, bien préparés, s’arrangeront pour inclure ceux qui ont manqué la réunion.
  • Félicitez et encouragez les e-apprenants, surtout au début. Les étudiants devraient se sentir valorisés et accueillis, cela les encourage à être actifs.
  • Appelez les étudiants au téléphone si vous ne les avez pas "vus" en ligne depuis un jour et demi.
  • ... mais découragez-les de passer trop de temps en ligne pour un cours. Quatre heures par jour, c’est probablement trop. 8 à 10 heures par semaine, échelonnées en petits modules de 5 à 10 minutes chacun est l’idéal.
  • Divisez la classe en groupes de discussion de six personnes. Plus de six tend à isoler au moins un membre du groupe. Moins de six tend à casser le groupe si par cas deux membres ne sont pas disponibles.
  • Exigez que chaque groupe résume ses discussions pour d’autres groupes--ainsi les apprenants d’un autre groupe n’ont pas besoin de lire tous les messages des discussions.
  • Ménagez un espace de discussion en ligne réservé aux apprenants et interdit aux formateurs. De tels espaces incitent à la franchise--quand, par exemple, des étudiants désirent dire au formateur qu’ils n’aiment pas un aspect du cours--et procurent une bonne diversion aux apprenants qui ont l’occasion de se détendre.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné