Articles

L’effondrement des médias traditionnels***

Par Martine Jaudeau , le 21 novembre 2005 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

La circulation moyenne hebdomadaire des quotidiens américains a chuté de 2,6 pour cent durant la période des six mois finissant en septembre dernier.

La circulation des journaux du dimanche a aussi chuté de 3,1 pour cent selon le Audit Bureau of Circulations et une analyse de la Newspaper Association of America.

A l’occasion de ces statistiques sur la baisse continue des publications papier, «Mainstream Media Meltdown» offre un compte-rendu à jour de l’effondrement des médias et des loisirs traditionnels - radio, musique, livres.

Quand on s’intéresse aux comparaisons entre les développements des secteurs traditionnels de la presse, des médias et de l’édition et les développements du marché de l’éducation, «Mainstream Media Meltdown» détaille le présent destin des médias.

Quand l’utilisateur final a le contrôle (dans ce cas des outils de création et de consommation de média numérique), l’équilibre des pouvoirs (ou des rapports) avec les créateurs de contenus formels change aussi.

On voit déjà une évolution du marché de l’éducation à ce niveau. Les éducateurs en ligne semblent positionnés pour diminuer le marché de la formation continue de plusieurs collèges et universités.

Les fournisseurs de contenus (manuels de cours) font aussi face aux défis que représentent les ressources disponibles en ligne. L’industrie semble survivre par l’engagement fragile des formateurs demandant des livres de cours. Selon l’expérience de G. Siemens, les étudiants sont plus réticents à les acheter.

Dans les cinq dernières années, on remarque une nette progression des étudiants qui essaient de suivre les cours sans texte imprimé de référence (la question est de savoir si c’est par souci financier ou parce que les textes de cours ne sont pas considérés comme nécessaires).

Les éditeurs devraient en tirer une leçon : apprendre des entreprises des médias et fournir des ressources qui se focalisent sur les besoins des apprenants - ils représentent leurs clients véritables - même si les représentants commerciaux se préoccupent essentiellement des enseignants.

Morceler le contenu, procurer une valeur ajoutée - des ressources en accès libre, par exemple. Considérer les étudiants en tant que réseau de relations à developper plutôt que cible commerciale...

Mainstream Media Meltdown sur Unmediated.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné