Articles

Les métiers en 2015 : favoriser mobilité et apprentissage tout au long de la vie***

Par Martine Jaudeau , le 06 décembre 2005 | Dernière mise à jour de l'article le 02 juillet 2009

D’ici 2015, les générations du baby-boom quitteront leurs emplois : les départs en fin de carrière augmenteront de 50%.

  • Quels métiers recruteront le plus ?
  • Y aura-t-il des difficultés de recrutement ?
  • Quelles seront les marges de manoeuvre pour les entreprises en termes de gestion des ressources humaines et d’organisation du travail ?
  • Quelles nouvelles perspectives de carrières ?
  • Quel impact sur le chômage et sur les politiques publiques ?

Le Commissariat au Plan et la DARES, Direction de l’animation de la recherche et des études statistiques, ont rendu publics les premiers résultats de la mission « Prospective des métiers et qualifications » (PMQ) parus dans la collection « Premières Synthèses » de la DARES, portant sur l’impact du départ des générations du baby-boom sur les métiers à l’horizon 2015.

A partir d’une cartographie des métiers de demain, cette co-publication du Plan et de la DARES identifie les métiers qui vont connaître des tensions particulières, notamment si aucune mesure n’est prise d’ici 2015 en matière d’orientation, de formation, d’amélioration de la qualité des emplois et d’allongement de la durée des carrières.

Un extrait :

Pour la première fois depuis les années 1970, en raison de la hausse de 50% des départs en fin de carrière, le nombre de postes à pourvoir sera globalement supérieur ou égal au nombre de jeunes sortant du système éducatif. En partant d’une hypothèse de croissance médiane de 2% par an sur la période 2005-2015 et d’une baisse du taux de chômage de à 7,5% d’ici 2012, le nombre de départs de l’emploi serait de 600 000 par an et les créations nettes d’emploi de 150 000 par an.

Sur 80 familles professionnelles, 15 métiers regroupent 50% des postes à pourvoir :

  • Assistants maternels, aides à domicile 411 000

  • Agents de service et d’entretien 364 000

  • Enseignants 360 000

  • Cadres administratifs et dirigeants 304 000

  • Aides soignants 257 000

  • Conducteurs de véhicules 239 000

  • Fonction publique (catégorie C) 221 000

  • Employés administratifs 219 000

  • Ouvriers qualifiés des indutries de process 211 000

  • Informaticiens 207 000 I

  • Infirmiers, sage femmes 198 000

  • Cadres commerciaux 190 000

  • Ouvriers qualifiés de la manutention 188 000

  • Employés de maison 162 000

  • Représentants 156 000

Priorités stratégiques et propositions (résumé) :

  • Pour les branches et les territoires
    • développer la mobilité professionnelle comme réponse aux tensions sur le marché du travail
    • améliorer les conditions de travail et les perspectives d’évolution des carrières professionnelles
  • Pour les politiques publiques
    • définir une politique active d’orientation professionnelle tout au long de la vie
    • favoriser l’apprentissage tout au long de la vie
    • intensifier les actions du service public de l’emploi vers les entreprises
    • maintenir dans l’activité les travailleurs âgés

Les métiers en 2015 : l’impact du départ des générations du baby-boom, Premières synthèses (format .pdf).

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné