Articles

Cameroun/Togo : devenir ingénieur avec Prepaly

Par Louis-Martin Essono , le 15 mai 2006 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

Au Cameroun, comme dans la plupart des pays de l’Afrique au Sud du Sahara, l’année scolaire tire à sa fin. Après la fête de l’Ascension, les élèves des classes d’examen seront livrés à eux-mêmes, en attendant d’affronter le Bac, le probatoire ou le Brevet.

Certains se laissent cependant distraire par la coupe du monde que les enseignants des "petites classes" exploitent en utilisant l’internet pour maintenir les apprenants en classe. Mais beaucoup d’entre eux scrutent leur avenir après la classe de Terminale, surtout pour les classes scientifiques.

Les animateurs pédagogiques, les conseillers d’orientation et les enseignants des classes scientifiques du Cameroun ont ainsi consacré une demi-journée à aider les élèves des séries C, D, E et F à orienter leur avenir professionnel dans la mesure où il existe peu de classes scientifiques préparatoires aux grandes Ecoles que sont Polytechnique, l’Ecole normale supérieure, la Faculté de Médecine, etc.

Un site leur est tombé du ciel, pourrait-on dire. Car, bien que français, Prepaly a aidé les personnels et les partenaires éducatif à mieux comprendre la portée du statut d’élève ingénieur. Ce site, en Afrique, s’adresse initialement aux lycéens camerounais ou togolais qui vont avoir un bac scientifique.

Si vous remplissez les conditions requises, alors vous pourrez accéder aux métiers de l’ingénieur en prenant appui sur tous les sites partenaires que vous livre cette page. Mais, Prépaly s’adresse également aux enseignants et aux ONG .

Ce projet de formation pédagogique vise à offrir aux jeunes bacheliers ou lycéens en dernière année d’un pays francophone une préparation au passage délicat secondaire/supérieur.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné