Articles

Le vote par Internet aux élections politiques

Plusieurs pays ne souhaitent pas poursuivre les expérimentations, peu concluantes.

Par Martine Jaudeau , le 06 juin 2006 | Dernière mise à jour de l'article le 31 janvier 2013

L’ensemble des expériences de démocratie électronique, c’est-à-dire d’utilisation des technologies de l’information pour le vote et l’inscription des électeurs, s’insère dans un contexte global de relance du processus démocratique, notamment auprès des jeunes votants ou des nationaux résidant à l’étranger.

Le vote par internet aux élections politiques tente ainsi de répondre à plusieurs objectifs : recul de l’abstention, modernisation de l’organisation des opérations de vote, amélioration de la fiabilité des décomptes, baisse du coût des opérations.

Le vote à distance via internet, à différencier de la méthode utilisant des machines d’enregistrement électronique direct, comme au Brésil (le vote est enregistré dans une carte à puce1, utilisable une fois, traitée dans un bureau fédéral des élections), semble marquer le pas.

Si certains pays continuent à avancer, tel la Suisse, l’Estonie ou la Corée du Sud, d’autres ne souhaitent pas poursuivre les expérimentations, peu concluantes. C’est le cas notamment de la Grande-Bretagne, des Etats-Unis et de l’Espagne.

Le vote par internet aux élections politiques, les éléments du débat (pdf) par la direction des affaires juridiques de la CNIL.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné