Articles

"Le virtuel est moins souple que le réel." Les limites du multimédia. -

Par Thot , le 19 mars 2001 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

Directeur au CERTEM (Centre d’enseignement et de ressources en technologies éducatives multimédia), Jack Guichard offrait en février une entrevue au journaliste Olivier Devillers de FTPress.

Dans « Le virtuel est moins souple que le réel», M. Guichard faisait état des possibilités et limites de la formation par logiciel, forme actuellement figée où tout ce qui n’est pas prévu mène à des impasses. En ce sens, le réel est «détournable» alors que le virtuel ne l’est pas, du moins pas spontanément.

Quelques extraits

«Je considère que les TICE sont importantes, c’est en tant que nouveaux outils, qui ne remplacent pas forcément les anciens. En particulier, les TICE ne remplaceront jamais le contact avec le réel, qui permet une vision plus ouverte que n’importe quel logiciel.

Avec le réel, l’erreur et le détournement sont formateurs. À La Villette nous avons une "manip" constituée par un couloir où l’on court, avec des capteurs sur le côté, bien visibles, de telle sorte que les enfants peuvent passer la main devant et produire des résultats aberrants.

Ils le font volontiers, mais les parents rouspètent! Ce sont les enfants qui ont raison, car en intervenant ainsi ils démontrent qu’ils ont compris le principe.

[...]

À mon avis, les deux choses sont très complémentaires, mais le réel est paradoxalement plus souple que le virtuel. Le virtuel est indispensable pour la simulation, dans des tas de situations complexes qu’on ne peut refaire en vrai; mais le réel, avec cette capacité de détournement, possède une richesse qu’on ne sait pas encore apporter dans le virtuel.

Mais celui-ci est aujourd’hui un outil incontournable pour les enfants, dont ils doivent avoir la maîtrise. Dans l’Internet, il y a une telle richesse qu’il faut apprendre aux jeunes à chercher l’info et la sélectionner. »

Pour l’entrevue complète : Le virtuel est moins souple que le réel.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur