Articles

Virtual Models of European Universities : un portrait réaliste de la situation. Une étude majeure. *

Par Denys Lamontagne , le 22 juin 2004 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

« Studies in the Context of the E-learning Initiative: Virtual Models of European Universities» est une étude réalisée par PLS RAMBOLL Management (Danemark) pour le compte de la Commission européenne.

Fort bien faite, elle nous mène, au fil de ses 228 pages, à des conclusions très pertinentes et utiles.

Nous savions déjà que les universités utilisant les TIC comme outil pour repenser leurs programmes d’enseignement sont une minorité, ce que nous savions moins c’est comment celles qui y parviennent s’y prennnent.

Voici les principales observations :

Pour l’intégration des TIC dans les universités :

  • Les ressources financières limitées sont vues comme le principal obstacle. Mais selon plusieurs, cette situation serait surtout due à l’échec des administrations à établir les TICs comme priorité.  
  • Le manque d’incitatifs est vu comme un obstacle général. D’ailleurs une proposition faite pour augmenter la participation des universitaires est qu’une partie des avantages financiers générés par l’utilisation des TIC soient retournée aux universitaires qui participent aux initiaives.  
  • Une organisation et une structure de support sont un moteur de l’intégration des TIC et de la e-formation; ils représentent une pré-condition pour la réussite des TIC dans tous les aspects des activités universitaires.

    L’insuffisance de ce support est vu comme un frein important par tous. Ceci inclut le support professionnel et de l’espace pour des initiatives locales, ce qui assure a la fois le développement professionnel et l’enracinement dans les réalités du terrain.  

  • La dissémination des bonnes pratiques et expériences de l’utilisation des TIC et du développement de contenu est recommendée au niveau de l’université tout comme au niveau national et transnational.  
  • La mise a jour des infrastructures technologiques apparaît comme une priorité pour la plupart des universités au cours des deux prochaines années.

Les principaux moteurs du developpement de l’utilisation des TIC sont :

  • des professeurs pionniers;
  • des attitudes positives envers les TIC;
  • la demande étudiante;
  • les développements technologiques;
  • la demande pour la formation continue.

Les principaux défis et obstacles pour l’intégration des TIC en éducation sont

  • l’absence d’une approche conjointe et cohérente de l’administration;
  • une culture universitaire de résistance au changement;
  • une connaissance technique insuffisante de la part des enseignants;
  • et le manque de matériel éducatif de haute-qualité utilisable avec les TIC. Sur ce dernier point les universités sont encouragées à développer des ressources d’apprentissage et à les partager avec d’autres universités.

La mobilité virtuelle des étudiants est l’un des aspects clé identifié et promu dans la plupart des modèles de e-formation examinés dans cette étude, mais très peu de stratégies l’intègrent véritablement et celles qui le font le font de façon très limitée.

Intégration des TIC universitaires dans les stratégies gouvernementales : de la politique

L’inclusion sociale est souvent une priorité nationale; les TIC élargissent l’accessibilité universitaire à des populations qui autrement n’entreprendraient jamais d’études universitaires. Ces aspects s’intègrent étroitement avec le développement régional et revêtent donc une importance politique et stratégique particulière.

Le principal ingrédient

Mais la conclusion principale et que le fait d’avoir ou de ne pas avoir une stratégie d’intégration des TIC à l’échelle de l’université détermine une bonne part du succès des initiatives TIC et qu’il s’agit presque d’un prérequis.

Si les projets pilotes sont importants, le véritable défi est d’en intégrer les conclusions dans une stratégie cohérente avec la stratégie d’ensemble de l’université . Il s’agit de se concentrer sur l’intégration des TIC dans les opérations normales de l’université et de trouver des modèles pérennes pour ce faire.

L’implication de l’administration est évidemment cruciale pour l’atteinte de la stratégie à tous les échelons et pour ne pas faire en sorte que l’utilisation des TIC ne reste bloquée à un niveau marginal.

Pendant des années, des personnes enthousiastes et dévouées ont été au coeur du développement des TIC; cependant, dans l’objectif d’une intégration dans toutes les opérations de l’université, la stimulation d’un groupe intermédiaire de facultés et d’enseignants est recommandée, du fait qu’ils seront les principales entités de l’expansion, de l’ancrage et de l’intégration de l’utilisation des TIC.

De la recherche

Enfin l’étude, réalisée de façons très professionnelle auprès de plusieurs centaines de personnes impliquées, indique les besoins de recherche les plus souvent exprimés :

  • en didactique et pédagogie;
  • sur les coûts/bénéfices des TIC;
  • sur les méthodes de développement de contenu;
  • sur les méthodes d’examen et d’évaluation;
  • sur les environnements physiques de l’université;
  • sur la relation entre les Tic et les frais universitaires;
  • sur l’évaluation de la qualité de la e-formation;
  • comment changer les attitudes et la culture des enseignants;
  • pourquoi les cours en ligne attirent-ils plus les femmes ?
  • comment étendre des projets à l’échelle d’une université;

Nous recommandons vivement la lecture de cette étude de qualité, à la forme et au ton accessibles.

Télécharger « Virtual Models of European Universities (Modèles virtuels d’universités européennes)»

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné