Articles

Un consortium d’institutions pour qu’aucune ne manque le train e-learning : l’exemple du OCICU***

Par Denys Lamontagne , le 13 novembre 2006 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

Les petites institutions, collèges et universités ne peuvent prétendre aux mêmes budgets, programmes, subventions, fondations et ressources techniques que les grandes, ne serait-ce que par leurs ressources humaines plus limitées.

Dans le domaine de la e-formation et du fait des budgets impliqués, souvent des millions, les petites institutions en sont nécessairement réduites à offrir des services minimum en ce qui concerne la formation en ligne.

De ce constat, la Regis University, située à Denver au Colorado, a proposé ses services à d’autres institutions de plus petite taille.

Dans le respect de chacun

Bien consciente des susceptibilités et de la volonté d’indépendance de chacune et en accord avec toutes, il a été convenu de créer l’Office of New Ventures, un organisme indépendant, qui regrouperait tous les partenaires du Online Consortium of Independent Colleges and Universities (OCICU).

Mais les deux principaux défis étaient encore devant : l’intégration technique pour les 80 institutions membres et surtout les procédures administratives, avec leurs particularités pour chacune...

Ainsi, au lieu d’offrir tout le catalogue de cours du consortium, chaque membre sélectionne seulement ceux dont il estime avoir besoin, qui complète son offre existante. Car certaines offraient déjà des cours en ligne.

Face aux défis techniques, la formule en a été une de confrontation directe du problème : chaque institution fournisseur (six) présentait au consortium ses conditions d’opération et un échantillon de cours en ligne.

Au niveau administratif, les étudiants s’inscrivent chacun dans leur propre institution; chaque institution possède en quelque sorte le cours en ligne et verse un pourcentage des revenus au fournisseur et un autre pour l’opération du consortium.

Le plus grand défi, les communications administratives, a été surmonté en affectant un répondant- agent de liaison en communication avec l’Office of New Ventures agissant comme gérant et coordonateur.

Des avantages clairs

Pour les institutions, le consortium représente une solution peu risquée et économiquement viable de proposer à leurs étudiants une offre de cours élargie et de qualité.

Pour celles qui créent des cours ou qui ont l’intention d’en créer, le consortium offre l’opportunité de les proposer à un marché consistant et de voir l’administration prise en charge.

Pour l’article complet :

Online Distance Learning: An Idea for the TimesA consortium approach extends the benefits of online programs to schools that might otherwise be left out

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné