Articles

Les techniques et les outils les plus fréquemment utilisés avec succès en vidéo-conférence***

Par Denys Lamontagne , le 13 novembre 2006 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

E-Conferencing for Instruction: What Works? par Shufang Shi et Blaine Victor Morrow, présente les résultats d’une analyse des comportements de 23 instructeurs qui ont utilisé la vidéo-conférence durant deux semestres

Les outils utilisés étaient typiquement :

  • La messagerie texte - chat, qui pouvait soit être vue par tous (publique) ou de personne à personne (privée);
  • Une interface audio, qui permet les communications verbales entre les participants et qui comprend la possibilité de réduire au silence certains ou tous les participants;
  • Un outil web qui permet de diriger les fureteurs des étudiants vers certains sites webs;
  • Des outils de vote, sondage, évaluation et «main levée virtuelle»;
  • Des outils de partage d’application, que ce soit le bureau ou le contrôle du clavier ou de la souris;
  • Un tableau blanc interactif avec outils de dessin et d’annotation;
  • La capacité de diffuser du contenu (PowerPoint, documents, images, etc.) aux participants;
  • La possibilité de regrouper les étudiants en petits groupes pour discussions ou interactions;
  • La capacité d’enregistrer ou d’archiver les sessions;

À partir de la nomenclature «Chickering-Gamson» des principes de bon enseignement, les auteurs analysent l’utilisation qui est faite de ces outils et des actions pédagogiques

  1. Contact entre les étudiants et les professeurs

    Les outils de sondage (questions-réponses) sont trois fois plus utilisés que les autres possibilités en relation avec ce principe.  

  2. Coopération entre les étudiants

    Essentiellement par les outils de chat et de messagerie instantanée.  

  3. Apprentissage actif

    Par le partage d’application et les sondages-évaluations  

  4. Rétroaction rapide

    Par le chat et les résultats des outils de sondage-évaluation  

  5. Le temps passé sur la tâche

    Par la préparation minutieuse des sessions et par une utilisation mesurée et limitée des... outils de sondage-évaluation et de chat qui auraient tendance à disperser l’attention.  

  6. Communiquer des objectifs élevés

    Par le détail des objectifs et des attentes, des emplois du temps clairs et l’encouragement à la participation  

  7. Le respect des différences des apprenants

    Par la diversité des outils et des stimuli (Images, voix, son, graphiques, vidéo, interactions, textes), globalement par l’utilisation des outils de soutien à la vidéo-conférence.

    Autrement dit, seulement un conférencier qui parle et des étudiants qui écoutent n’est pas considéré comme une bonne pratique de vidéo-conférence.

Pour l’article complet :

E-Conferencing for Instruction: What Works?par Shufang Shi et Blaine Victor Morrow

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné