Articles

TICE en Afrique : Un point d'étape sur leur intégration

Par Thot , le 26 octobre 2009 | Dernière mise à jour de l'article le 02 décembre 2009

"Intégration pédagogique des TIC en Afrique", ouvrage collectif coordonné par Thierry Karsenty, fait un point analytique sur la base de l'examen de la situation réalisé en 2008 dans 120 pays de l’Afrique au sud du Sahara.  L’entreprise est scientifiquement conduite par l’Agenda Panafricain de recherche sur l’intégration pédagogique des TIC avec la collaboration des universités et Ecoles normales supérieures ou Instituts pédagogiques de quatorze pays africains. T. Karsenty livre ses impressions dans une conversation mise en ligne.

 L’objectif, dit Karsenty, est d’établir une distinction claire entre deux types différents d’intégration des TIC dans un contexte éducatif : physique et pédagogique. L’intégration physique consiste à mettre des équipements technologiques à la disposition des enseignants et des élèves et favoriser son utilisation pour des besoins ponctuels pédagogiques.

Dans un entretien réalisé dans le cadre de e-learning Africa, T. Karsenty fait savoir que l’intégration pédagogique des TIC dans les écoles signifie l’utilisation appropriée, habituelle et suffisamment régulière des TIC pour produire des changements bénéfiques dans les pratiques éducatives et améliorer l’apprentissage des élèves.

Ce type d’intégration implique l’utilisation systématique des TIC dans l’enseignement et l’apprentissage. Cette intégration doit donc être comprise commeune utilisation en vertu de laquelle l’élève apprend et se socialise à travers une multitude de contenus interactifs et des canaux de communication. On ne peut pas la réduire à la simple intégration physique, qui reste néanmoins impérative. Pourquoi s'intéresser à ce sujet ?

L'introdction de l'ouvrage est claire. C'est que, en effet, l’intégration pédagogique des TIC pose problème et, surtout, elle est mal comprise. Trop souvent, on retrouve dans des écoles primaires ou secondaires, qui ont la chance de posséder ordinateurs et connexion Internet, un usage des TIC absolument abrutissant pour les élèves, car, bien que, 95 % des élèves de ce lycée aient une adresse de courrier électronique et fréquentent les cybercafés, on leur enseigne, dans le cours d’informatique, les parties de l’ordinateur.

En revanche, pour les apprenants et les enseignants, les TIC doivent faire tout changer, dont principalement, les façons d’enseigner, de vivre, d’apprendre, de travailler, voire de gagner sa vie. Et la structuration de l'ouvrage le montre comme on peut le voir dans l'introduction même. Ce collectif comporte 10 chapitres rédigés par les chercheurs d'Afrique et ceux du Canada. P. Fonkoua du Cameroun examine le cas des TIC pour les enseignants d'aujourd'hui et de demain.

Vient ensuite le chapitre de T. Tchombé qui porte sur les perceptions de l’apprentissage et son impact sur les pratiques d’intégration des TIC. Un trio d'auteurs réfléchit ensuite sur les TIC et les typologies des outils et systèmes. Le cinquième chapitre aborde, sous la plume de T. Karsenty et S. Tchameni le traitement de l’intégration pédagogique des TIC, relativement à ce qui se passe réellement au niveau de l’usage des TIC par les élèves et les enseignants des classes observées.

Le sixième chapitre analyse les prérequis pour une intégration pédagogique des TIC alors que le septième chapitre, écrit par K.Touré, porte sur le processus d’appropriation des TIC. Djénéba Traoré signe le huitième chapitre pour évoquer et  examiner  les défis inhérents à l’intégration et à l’usage des TIC en éducation en Afrique. Le neuvième chapitre présente une panoplie de stratégies prometteuses pour favoriser l’usage et l’intégration pédagogique des TIC.

L'ouvrage en ligne est bilingue et de lecture facile. Il constitue un état des lieux complet qui vise l'amélioration de la qulité de l'enseignement. Il mérite d'être lu aussi bien par les chercheurs en éducation, les profs et les étudiants intéressés par les problèmes que posent les TIC.

Il eût aussi fallu certainement y intégrer, de manière large et approfondie, les conditions de travail des enseignants désireux de s'approprier les TIC, mais incapables d'y parvenir pour des raisons diverses. Les politiques nationales des TIC constituent-elles des facteurs facilitants ? Les curriculla influent-ils véritablement sur les applications des TICE ? L'apparition des TICE et leur introduction ne sont-elles pas un effet de mode ? L'insertion de ces outils permettra t-elle aux écoles africaines de décoller ?

Deux cents pages n'auront pas pu suffire pour répondre à ces questions fondées sur les données réelles et riches présentées par l'équipe de Karsenty à travers l'observatoire.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné