Articles

A la découverte de l’hyperlivre

Par , le 05 septembre 2010 | Dernière mise à jour de l'article le 06 février 2012

Les principales formes de lecture augmentée d’un livre ou d’un article se sont souvent cantonnées à proposer des liens, voire des QR codes dont on a pu voir les possibilités d’exploitation en bibliothèques notamment. Cela a été aussi le cas pour la parution médiatisée du livre de Jacques Attali qui contient ces fameux pictogrammes. Le quotidien régional Paris-Normandie s’est également lancé dans le même type de démarche avec l’usage des flashcodes. On peut discuter à l’infini sur l’efficacité réelle de ces codes par rapport, par exemple, à des raccourcis d’URL. Tout dépendra aussi de la performance des différents lecteurs sur les appareils mobiles. D’autres systèmes toutefois apportent une plus-value à la façon dont on peut interagir avec le livre.

L’expérimentation du site Bookstrapping

Imaginé par Frédéric Kaplan, suite à la parution de son ouvrage « la métamorphose des objets », le site offre la possibilité aux internautes lecteurs de n’importe quel livre de proposer leurs commentaires, d’ajouter d’autres contenus textuels ou visuels. Bookstrapping est un service proposé par la société OZWE, spécialiste des nouvelles interfaces en partenariat avec la société SMK.

Quelle différence avec les autres services ?

La première spécificité de Bookstrapping est de rendre chaque page susceptible d’être commentée contrairement à des sites de recommandation  en ligne ou à des sites de partage de bibliothèques personnelles qui n’autorisent que des commentaires généraux. L’idée est semble-t-il au final d’aller vers une forme de méta-livre.

L'autre particularité de Bookstrapping est de ne pas proposer les livres à la lecture... Les lecteurs commentent donc sur le site l'ouvrage papier dont ils disposent. Le but est donc de créer une complémentarité entre deux objets, l'un bien physique (l'objet livre papier) et l'autre numérique (les commentaires associés aux différentes pages de l'ouvrage).On se demande malgré tout comment les lecteurs / commentateurs parviendront à reprérer les pages d'ouvrages publiés en différentes éditions, par exemple en grand format puis en livre de poche... On regrettera d'ailleurs que ne figurent, sur la page consacrée à la présentation de chacun des livres, ni le nom de l'éditeur ni celui de la collection.

Aspects pratiques

Rien de plus simple concernant l’utilisation du service. Il suffit de créer un compte gratuitement sur le site puis ensuite d'entrer le numéro d'ISBN (le numéro indiqué sous le code barre de tout livre imprimé) du livre que vous souhaitez commenter et partager avec d'autres lecteurs. Vous avez aussi la possibilité de déposer vous-même un écrit en le proposant à l’auteur du site.Dans vos commentaires, vous pouvez inclure des photos et des vidéos.

Avec Bookstrapping, le livre physique se dote de fonctions sociales, puisque ce service rend visible la communauté des lecteurs. Rêvons au jour où des oeuvres immensément célèbres et appréciées y seront commentées. Pour le moment, on se contentera d'ouvrages majoritairement tournés vers les nouvelles technologies, l'histoire du livre et de la lecture et autres sujets de société.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné