Articles

Sénégal : Internet utile pour un apprentissage libre, gratuit et en ligne

Par Louis-Martin Essono , le 30 janvier 2003 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

Lors des cours d’initiation à l’utilisation des ressources de l’Internet, une phase bien pénible pour formateurs ou pour les enseignants qui guident leurs élèves est la phase de la recherche des informations. La vulgarisation de l’outil informatique et de l’Internet en particulier, qui gagne les peuples d’Afrique, favorise enfin l’Apprentissage Libre, l’auto-formation et la débrouillardise dans l’acquisition des connaissance.

On rencontre à Yaoundé et à Dakar, à Bobo et à Bamako, à Brazzaville et à Lomé, des jeunes gens qui s’agglutinent devant un appareil, après avoir participé à une cotisation entre copain, dans le but de trouver des réponses aux questions de l’enseignant, des corrections de devoirs, des correspondants, des sites pour obtenir une bourse, etc.

Très souvent aussi, les étudiants des Facultés et des grandes écoles se ruent dans les cyber pour procéder à des recherches de haut niveau. Mais que de temps perdu ! Le journal sénégalais Le Soleil vient de commencer une série, comme le faisait il y a quelques années le quotidien camerounais Cameroon-tribune, série qui initie les jeunes et les amateurs à la recherche de l’information scientifique et technique. En effet, constate-t-on dans le journal, pour qui sait chercher, beaucoup de ressources sont encore accessibles sans frais dans le Net. Cela demande peut-être patience et surtout méthode ; mais quand on les trouve, ces ressources peuvent permettre de faire l’économie de l’achat d’un livre, de l’inscription à un cours ou d’un déplacement hasardeux vers un centre de documentation.

Pour le soleil, l’ article a pour objectif de «répertorier un certain nombre de sites, notamment pour les élèves et étudiants, qui oublient souvent, une fois installés devant leur ordinateur, de surfer malin et utile, se contentant de jeux ou chats pas toujours consistants». Les ressources retenues se veulent en effet gratuites et d’assez bonne qualité et essentiellement françaises et quelques sites en anglais dignes d’intérêt.

On aura pris en compte les sites sur l’apprentissage des langues, l’apprentissage de l’informatique, des sites sur la connaissances, les encyclopédies. Parmi les sites privilégiés, efficaces, utiles et de qualité, le Sénégal a retenu Thot, à côté de Bitsyclub, Oozap, Nueva Tierra, etc.

Il y a longtemps que pareille synthèse sur les portails était attendue. Les portails européens l’ont réalisée à plusieurs reprises, boudée par l’Afrique. L’initiative est louable. Elle devra continuer, gratuitement aussi. Mais, on sait que chez nous, ce qui est gratuit n’est toujours pas de très bonne qualité. À nous de le requalifier.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné