Articles

Humour à distance

Par Franck Henry , le 02 février 2003 | Dernière mise à jour de l'article le 19 février 2012

L’humour est pluriel : noir, gras, léger, subtil, visuel, sonore... Tant du point de vue de l’émetteur que du récepteur. En situation de formation, qui plus est à distance, sa fonction se veut sociale, intégrative. L’humour instaure un climat de confiance, une ambiance détendue de travail, une façon de relativiser l’objet d’apprentissage et sa relation pédagogique. Il évacue une situation de stress et participe à un renforcement du tutorat personnalisé. Toutefois, cette approche relationnelle est, en même temps, vecteur d’interprétations, sujette à distractions involontaires, d’incompréhensions, de décalages culturels, de détournements incongrus... Trop d’humour tue l’humour. Il nécessite un dosage contextualisé. L’humour en formation, en présentiel ou à distance, joue sur un fil du rasoir. L’important étant de ne pas se couper. De l’humour noir à l’humour rouge, sa couleur peut vite se ternir ! Contre-exemple à travers trois illustrations.

De l’interface à l’inter...farce

On les connaissait intelligents, de là à savoir qu’ils pouvaient se transformer en compagnon de la déconnade pour mieux vous accompagner dans votre apprentissage, on en reste bouche bée ! Martin Hudon, dans le cadre de son mémoire au sein du département de communication de Montreal, animé joyeusement par Aude Dufresne, nous invite, dans un résumé de son étude (en anglais - pdf - 260 Ko - 10 pages), à une expérimentation sur l’impact des agents humoristiques dans la relation d’apprentissage à distance. L’objet, des plus sérieux, est d’identifier en quoi l’humour peut être utilisé dans des interactions tutorales comme renforcement de dimensions affectives, provoquant, ainsi, une co-présence humaine. L’intérêt de cette recherche est la mise en place d’un environnement humain au sein d’une relation de travail à distance. Se former sur des espaces de travail moins austères et aux fonctions sociales plus déridées semble une piste intéressante. Force est de reconnaître que l’arborescence informatique des plates-formes ne prêtent pas à rire : une métaphore sociale (au delà d’une métaphore spatiale et socio-constructiviste) est un champ peu exploré. Dans son étude comparative, Martin Hudon tente de montrer en quoi l’humour peut augmenter la perception d’une présence sociale (par rapport à un modèle de communication classique) tout en pointant les limites d’une telle approche : haut niveau de bruit dans les interactions, incompréhensions, contexte inapproprié... Un humour à relativiser.

Mon nom est Hu Moore

Le Campus Virtuel du Journalisme Francophone prévient, en page de garde, que ce site n’est pas une blague. L’ambiance est donnée. "Doctor NO" comme prof et "Les agents JT007" comme étudiants, vous voilà parti dans une affaire journalistique à la métaphore policière. Le ton en plus. Citation : "Notre principale différence avec la mode actuelle de l’enseignement Ntique, c’est que nous ne considérons pas Internet comme un seul Mass Média allant du haut vers le bas. La plupart du temps, il s’agit de cours fait sur le modèle de l’enseignement classique ayant un manque d’interactivité véritable. Il s’agit plus souvent de déclarations d’intention que de véritables plates-formes de télé-enseignement. Leur approche s’appuie généralement sur des technologies coûteuses et peu utilisées. Nous avons essayé d’adopter une démarche inverse." Quand l’humour fait réfléchir tant sur le fond que sur la forme !

Les Zygomatiques linguistiques

Etes-vous crampé ou plutôt folâtre ? Vous aimez faire des calembours ou préférez les railleries... Pour le savoir, consultez cet exquis " Lexique du rire". Plus de deux cent cinquante mots et expressions ayant trait au rire ! Des exemples de la langue parlée, des témoignages sur l’humour, des citations, des suggestions pédagogiques, des enregistrements sonores et des traductions en anglais accompagnent ces définitions. " Vous voulez rire !" s’adresse aux étudiants et enseignants de français langue étrangère ou langue seconde et plus généralement à tous les rieurs. Sous partie de " ClicNet", ce "site culturel et littéraire francophone", hébergé par l’ Université de Swarthmore (Pennsylvanie, USA), est édité par Carole Netter. Sérieusement drôle !

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné