Articles

Café ou pas, on a besoin d’une pause

Pour favoriser l'émergence et la perpétuation d'une conscience de groupe dans une FAD, quoi de mieux que des rencontres informelles autour d'une tasse de café virtuelle ?

Par Om El Khir Missaoui , le 06 mars 2012 | Dernière mise à jour de l'article le 06 octobre 2012

L’abandon, consécutif à un sentiment de solitude conjugué aux difficultés d’apprendre à distance avec des impératifs d’autonomie et de responsabilité, est un fléau qui menace les formations à distance malgré de multiples interactions entre divers intervenants (pairs, tuteurs, administrateurs). Le sentiment d’appartenance à un groupe émerge difficilement quand les étudiants ou les professionnels d’une même formation ne se contactent pas dans le réel pour tisser des relations de connivence et de complicité. Les regroupements présentiels qui se font en début de formation ou ponctuellement lors de fins de cycles d’apprentissage, le sentiment de présence qui émerge lorsqu'on regarde la liste des étudiants connectés en même temps que soi et les outils de communication pour les échanges formels et informels, pallient quelque peu l’éparpillement spatio-temporel mais ne suffisent pas toujours à instaurer une conscience de groupe.

 

Pause café


Le blog PRODAGEO (projet pédagogique géo distribué), animé par Jacques Dubois, enseignant en informatique de BTS IRIS au lycée Eiffel de Dijon, propose d’aménager des pauses informelles régulières propices à une meilleure connaissance entre les participants et à l’instauration d’échanges semblables à ceux d’une vraie vie estudiantine : Envisager un espace en ligne qui permettrait un dialogue ouvert, où l’on peut laisser transparaître des émotions, du ressenti, des coups de cœur, des coups de gueule, qui n’ont peut être rien à voir avec la formation mais qui permettent de mieux se connaître, de se lâcher un peu … Et comme c’est un espace spécifique, on peut facilement repérer que ça n’est pas en lien direct avec la formation, que c’est  que c’est la récré … Pour rompre l'isolement dans une formation à distance,  la pause café, aussi sympathiquement appelée, libère des contraintes formelles et permet de créer par là même un climat de confiance, pour se connaître et instaurer une certaine convivialité, une connivence entre les participants d’une formation à distance.

 

Nature et propriétés de la pause informelle


La bonne pause est délimitée dans un espace/temps toujours accessibles et favorisant la convivialité. Les étudiants y accèdent de leur propre chef, car il y va de la survie même de ce type d'échanges, mais cela nécessite aussi la disponibilité d'un tuteur pour gérer et organiser les interactions : centrer les discussions, orienter et réseauter les étudiants, etc.  S'ils sont enregistrés, les échanges constituent une base de données à même  d'assurer la continuité et le rapprochement des différents groupes et promotions qui cohabitent ou se succèdent dans une FAD et éventuellement d'apporter des améliorations aux services et contenus d'une formation.

 

Outils à privilégier


Deux outils semblent retenir l'attention de Jacques Dubois : la shoutbox et les outils de micro-blogging qui permet la communication instantanée grâce à des messages courts; ceci, sans occulter d'autres outils de messagerie instantanée intégrés ou non à la plateforme de formation.  Pour la convivialité, dans le réseau que j’anime, on organise des conciergeries chaque jeudi pendant une heure via skype. Cela sert de machine à café, un point de repère fixe dans le temps.

La communication synchrone informelle et la libre communication d'informations relatives à la formation et même à ses à-côtés assurent l'extériorisation des "humeurs" et autres questionnements, et leur intégration dans la vie d'une formation qui ne sera plus aussi virtuelle.

photo : marfis75 via photopin cc

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné