Articles

Une semaine pour se réconcilier avec les maths

Une vaste opération de communication et de nombreux concours, afin de rendre aux maths une dimension ludique, esthétique et porteuse d'emploi.

Par Christine Vaufrey , le 12 mars 2012

Entre le 12 et le 18 mars 2012, le ministère de l'éducation nationale (France) inaugure la première semaine des mathématiques, qui a pour thème cette année "Les filles et les maths". 

On peut s'étonner d'un tel coup de projecteur sur la discipline reine du système scolaire français. C'est par les maths en effet que s'opère l'essentiel de la sélection entre "bons" et moins bons élèves, entre ceux qui accèderont aux filières d'enseignement supérieur les plus prestigieuses autant dans les universités que dans les écoles supérieures. 

Mais cette position dominante des maths dans la vie des élèves et étudiants a un prix élevé : au lycée, la série S (scientifique) qui prépare au Bac du même nom est perçue comme la voie royale, celle qui offre le plus grand choix d'études supérieures. Conséquemment, les familles insistent pour que leurs enfants suivent cette filière, y compris lorsqu'ils n'ont pas d'attirance particulière pour les maths. Ce qui génère de nombreuses frustrations chez les jeunes dont une part croissante (plus de 30 %), une fois le précieux diplôme en poche, ne suivra pas d'études scientifiques. Car les sciences françaises manquent de diplômés, et plus encore de filles diplômées ! 

La semaine des mathématiques a donc pour objet de redorer le blason des maths, de faire passer cette discipline du statut d'instrument de sélection à celui d'une science porteuse de carrières passionnantes et utile dans une grande variété d'opérations quotidiennes.

 

De nombreuses manifestations

La semaine des mathématiques se déclinera dans toutes les régions de France. Les instituts de recherche et les mathématiciens français les plus célèbres seront mis à contribution pour réconcilier les jeunes Français avec maths. C'est Cedric Villani, récent lauréat de la médaille Fields, qui ouvrira les festivités au Palais de la découverte à Paris. Sur le site Eduscol, on trouvera une présentation de toutes les manifestations organisées à l'occasion de cette semaine, ainsi que quelques liens vers des sites traitant spécifiquement de la problématique filles et mathématiques. On consultera en particulier le site Femmes et mathématiques, sans se laisser rebuter par son austérité toute scientifique. Le site de l'académie de Nice propose également de nombreux liens à explorer.

 

Des compétitions pour tous les âges

Les forts en maths auront de quoi s'amuser : des concours, énigmes et autres compétitions mathématiques seront organisées dans toutes les académies. Le 23 mars, les Olympiades académiques de mathématiques feront plancher les élèves pendant quatre heures, sur quatre exercices. Le Rallye mathématique a pour sa part vu s'affronter des classes entières depuis le 1er mars. La finale sera organisée le 10 mai.  Les plus jeunes mesureront leur agilité lors du rallye [email protected], épreuve de calcul mental organisée par l'Inspection académique du Nord et l'association Sésamath, utilisant les ressources Tice. Il s'agit d'une épreuve beaucoup plus ludique que les autres concours proposés, et qui exploite intelligemment le potentiel des Tice pour développer le goût des chiffres chez les jeunes élèves.

Il n'est pas certain que cette vaste opération de communication suffise à réconcilier les jeunes Français avec les maths, tant que cette dernière discipline conservera son statut particulier dans le système scolaire français et qu'elle continuera d'être enseignée de manière aussi abstraite. On tirera néanmoins profit de toutes les manifestations organisées pour découvrir d'autres visages des maths, en espérant que chacun y découvre celui qui lui convient.

La semaine des mathématiques

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné