Articles

French kiss : ta langue et la mienne

Sois belle et tais-toi ?

Par Charles Brisson , le 03 avril 2012 | Dernière mise à jour de l'article le 02 mai 2012

Ah, le coloré parler québécois! C'est une langue belle avec des mots superbes qui porte son histoire à travers ses accents, chantait Duteil. C'est typique, c'est exotique, c'est une balade en traîneau à chiens sur une piste bordée de grands pins enneigés, en route vers une cabane en bois rond où mijote une tourtière sur une truie bien chaude . Et si, d'aventure, le guide vous crie 'ttention aux pommes de route!, ne cherchez pas de fruits rouges sur l'immaculée blanche neige. Euh, des pommes de route? Une tourtière sur une truie? De kessé?

Pas de panique, y'a de l'aide pour vous, en ligne et gratuitement. Entre autres, Wikébec est un dictionnaire du français québécois. Wikébec est construit selon deux principes conducteurs : 1. Wikébec ne contient que des termes vivants, encore utilisés aujourd'hui et, 2 - La langue appartient à la population : à elle de définir ce que doit contenir Wikébec.

Puisque je leur fais un peu de publicité, je vais me permettre d'être critique. Pour ce qui est du deuxième principe, c'est bon, c'est un wiki et c'est ouvert à la contribution publique. Par contre, en ce qui concerne le premier principe, y'a une part certaine de folklore linguistique qu'on maintient en vie pour amuser les touristes! Un "baise-la-piasse", je n'ai jamais entendu cette expression et un court sondage auprès de la famille et quelques amis m'a confirmé qu'il s'agit d'un terme plutôt rare. Idem pour "La bonne femme est en rabette". Je vous donne un indice : les Suédois diraient que la bonne femme, elle fait de la confiture cette semaine.

N'en demeure pas moins que Wikébec est une initiative réussie et qu'on peut y passer un heureux moment - on a rigolé un coup en faisant de la recherche ces derniers jours. Remarquez aussi qu'en le consultant, Pierre Lasbordes (député du parti de Nicolas Sarkozy) aurait pu s'éviter cette bourde lors de l'accueil du Premier Ministre Charest en 2009 !

Plus sérieusement, on peut en apprendre sur l'évolution de la langue au Québec (sur trame de fonds politique et sociale) dans cette Histoire du français au Québec rédigée par le Trésor de la langue française au Québec et le département de langues, linguistique et traduction de l'Université Laval. C'est à lire pour la qualité de l'information véhiculée.

 

J'ai un peu les boules, mon cousin passe sur le billard !

Il n'y a pas que les Québécois qui ont leur propre façon de plier et moduler le français. Les Français le font aussi mais en s'imaginant souvent que la norme suit les tendances. Si certains mots de verlan sont passés dans le langage courant (merci, Renaud), de nombreux autres termes et expressions ne sortiront possiblement jamais de l'Hexagone, voire même de la région parisiennne. Je kiffe pas forcément tout ce que tu racontes, ma rousse. Moi, si mon cousin se retrouvait sur le billard, je mettrais les boules dans les poches, je remettrais les queues sur le support et je l'aiderais à se relever, le cousin.

Un possible équivalent que j'ai trouvé pour permettre de comprendre l'argot français est le dictionnaire de la zone. Sauf que celui-ci se veut le dépositaire de l'argot des banlieues parisiennes. On est à l'opposé du folkore sur ce coup, les mots et expressions sont nouveaux et, souvent, d'origine étrangère. 

Ce qui me semble mieux pour comprendre mes amis français au tournant de la quarantaine et le plus souvent issus de Paris (pas nécessairement nés là mais ils y ont tous passé une partie de leur vie) est expressio. Chaque expression y est présentée selon sa signification et son origine, on donne un exemple d'utilisation et aussi, c'est vachement intéressant, on donne une liste d'équivalences aileurs (et le Québec est inclus). Si, comme moi, vous rêvez d'apprendre à utiliser des expressions telles que peigner la girafe pour la prochaine soirée entre potes, expressio peut être utile. 

Reverso est un dictionnaire en ligne qui offre également beaucoup d'information sur les expressions. On peut même l'utiliser pour la traduction des expressions en question. À découvrir.

Vous en connaissez d'autres? Enwèyez!

photo : Markus Bollingmo via photopin cc

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné