Articles

Bientôt à l’affiche : noms de domaine dans une langue autre que l’anglais

Par Thot , le 30 mars 2003 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

L’organisme ICANN (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers) est sur le point d’approuver les normes techniques qui permettront l’enregistrement de noms de domaine Internet en langue chinoise, arabe ou autre.

À l’occasion d’une rencontre tenue cette semaine à Rio, le président d’ICANN Vinton G. Cerf a déclaré : «Des pas de géant ont été accomplis cette semaine et j’espère qu’on continuera de progresser dans les semaines à venir.» «Les normes techniques sont arrêtées. Il faut se pencher maintenant sur les politiques. Les Japonais, les Chinois et les Coréens ont fait de leurs langues les plus avancées. Ces groupes ont abattu un travail gigantesque afin de traduire leurs scripts en noms de domaine.»

En ce moment, les ordinateurs d’infrastructure qui traitent les adresses URL comprennent seulement les 26 lettres de l’alphabet anglais, 10 chiffres et un trait d’union de même que le point qui divise les adresses en parties. La rapidité avec laquelle les utilisateurs seront aptes à obtenir des noms de domaine dans d’autres langues dépendra, selon Cerf, de la somme de travail qu’auront fourni les techniciens utilisateurs de ces langues à traduire leurs alphabets en protocole TCP-IP.

Pour l’article complet

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné