Articles

Former et être formé : les perspectives d'emploi au Québec

Les métiers en formation professionnelle et technique qui offrent les meilleures perspectives d'emploi au Québec

Par Charles Brisson , le 17 avril 2012 | Dernière mise à jour de l'article le 01 juin 2016

Le 20 avril 2012, le Québec a célèbré 25 ans de formation professionnelle lors d'un forum qui a rassemblé à Montréal de très nombreux acteurs publics et privés. Pourquoi une telle attention sur ce domaine ? 

Emploi-Québec prévoit que plus de 730 000 postes seront à pourvoir au Québec d'ici 2015. De ce nombre, près du tiers demanderont une formation professionnelle au niveau secondaire ou une formation technique au niveau collégial. Environ 221 000 postes à combler donc, dans un bon nombre d'entreprises de toutes les régions et de tous les secteurs d'activité économique de la province. Afin de pourvoir ces postes, on devra inciter des jeunes à suivre les programmes de formation. On devra également former des adultes et de ce fait, la demande de formateurs sera elle aussi à la hausse.

Tout pour réussir

 

Le site Tout pour réussir, une initiative de la Commission des partenaires du marché du travail (CPMT) et de ses membres, réalisée en collaboration avec Emploi-Québec et le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport, vise à faire la promotion auprès des jeunes (on ne parle pas de limite d'âge tout de même) des métiers appris en formation professionnelle et en formation technique. Et plus spécifiquement, la promotion des métiers dont la demande est à la hausse, des emplois intéressants et bien rémunérés.

Le site est d'une grande facilité d'utilisation. Il existe trois façons de chercher un métier : par mot clé, par catégorie ou par région géographique. On compte dix-huit grandes catégories qui présentent à leur tour une série plus ou moins longue de métiers associés à celle-ci. De la même façon, on trouve dix-sept grandes régions qui mènent toutes à une liste assez longue de métiers / formations pourlesquels les perspectives d'emploi sont les meilleures. Après avoir choisi un métier, on accède à une fiche descriptive présentant le salaire moyen, une description générale et les principales tâches associées à celui-ci. On peut trouver également de l'information sur la formation à suivre, les meilleures perspectives d'emploi par région ainsi que des métiers proches.

Pour les indécis, il est également possible d'obtenir des suggestions de métiers potentiellement intéressants en complétant son profil sur l'orientest. Cinq séries (activités, apprentissage, talents, personnalité et mileu de travail souhaité) d'une bonne dizaine de questions à réponse graduée (peu à très en accord); dès que l'on termine une série, on reçoit une liste de métiers jugés intéressants pour nous.

Pour qui s'intéresse aux formations professionnelle et technique, "Tout pour réussir" est un site à consulter. Il est d'une grande clarté, d'une navigation aisée et on y trouve juste assez d'information pour permettre la réflexion à propos d'un choix de métier.

ÉduForm-A


Mais qui dit formation dit évidemment formateurs... ÉduForm-A est le portail des ressources de la TÉLUQ en éducation et formation des adultes. Bien sûr, on y présente les trois programmes en éducation des adultes offerts à la TÉLUQ mais, on y trouve beaucoup plus sur le sujet de l'éducation et de la formation des adultes.

Pour commencer, le tableau résumé du domaine de l'éducation et de la formation des adultes montre les différents programmes et types d'apprentissage ainsi que leurs caractéristiques. Des liens mènent à des fournisseurs de formation et aussi à des formateurs et éducateurs. Plusieurs exemples de formation sont également fournis.

Pour continuer, et afin de mieux comprendre l'offre et la demande en éducation des adultes, il faut jeter un sérieux coup d'oeil au document de recherche "Chercher et trouver un emploi en éducation des adultes" d'Anne-Estelle Bédard.

À voir également : la section "Outils" où l'on peut découvrir des Stratégies d'étude et de travaux (mention d'une source Thot), Acquis et compétences (pour bien monter le dossier de reconnaissance des acquis), ainsi que TIC en éducation (listes de dictionnaires en ligne, de logiciels au service de l'éducation, de matériel pédagogique pour supporter l'apprentissage).

Ces deux sites mettent en lumière l'importance de la formation technique et professionnelle dans l'économie du Québec : ces formations permettent de répondre à une forte demande de la part des entreprises, et sont en elles-mêmes pourvoyeuses d'emploi pour toutes les fonctions permettant de les mettre en oeuvre, ce qui couvre une large gamme de fonctions. A l'heure de la formation tout au long de la vie, on suppose que cet état de fait n'est pas prêt de changer.

 

Illustrations

Haut : page d'accueil du site Tout pour réussir.

Bas : bannière de titre du site EduForm-A.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné