Articles

Les tendances lourdes de la formation professionnelle : professionnalisation, intégration et concurrence

Un service de formation pour la vie entière...

Par Denys Lamontagne , le 16 avril 2012 | Dernière mise à jour de l'article le 30 juin 2012

Parmi les données qui entrent en considération dans la planification de la formation, celles qui concernent les grands nombres représentent l’essentiel des éléments décisionnels.

  • Dans un contexte de rigueur budgétaire généralisée, les exigences sur les résultats augmentent : on en veut pour son argent et on veut des assurances et des éléments de mesure.
  • Dans un contexte de chômage élevé, la concurrence est forte et la correspondance précise entre un travail et une qualification (la spécialisation) augmente en importance.
  • Dans un contexte de concurrence accrue, du seul fait de la comparaison permise par Internet, le niveau d’exigence de qualité, que ce soit pour des produits ou des services, augmente et la fréquence des innovations nécessite une adaptabilité accrue; ce qui résulte en une demande de formation professionnelle de qualité, plus fréquente et spécialisée.

 
Les réponses possibles à ces tendances sont nombreuses, mais la formation en ligne et hybride apparaît particulièrement bien placée du fait de son adaptabilité, de ses moyens de mesure et de suivi, de son coût inversement proportionnel au nombre de personnes touchées, de sa capacité à créer une culture commune (homogénéité de la formation) et de son accessibilité dans le temps et l’espace.

Une mise en oeuvre professionnelle par des joueurs de taille

 
La formation en ligne de qualité s’apparente plus à la production industrielle culturelle qu’à l’artisanat littéraire. Elle est le fait d’équipes de scénaristes, de pédagogues, de graphistes, d’experts de contenu, de rédacteurs, de programmeurs, d’évaluateurs, d’ergonomes et sans doute d’autres professionnels, en diverses proportions.  

Le nombre d’acteurs pouvant supporter de telles équipes est relativement restreint, limité à certaines entreprises de formation et organismes régionaux ou nationaux. Ce genre d’organisme peut se hisser à un niveau de professionnalisation suffisant. Entrer dans ce marché implique quasiment de déjà en faire partie ou de s’associer à un organisme qui en fait partie.

Si aucune formation ne prépare plus pour la vie entière, un service de formation le peut et le marché se transforme.

Un secteur encore en effervescence

 
L’introduction d’éléments de rupture à un rythme rapide et imprévisible ébranle nos fonctionnements. Qui aurait prévu l’évolution de «l’apprentissage social» il y a 7 ans ?  Qui aurait pu deviner l’impact de la mobilité sur l’accès aux informations ? Comment intégrer l’usage des tablettes aux formations ?

Avez-vous déjà vu une formation qui exploite le potentiel d’échanges et de travail des manuels numériques ? Et pourtant ce potentiel est impressionnant.

Le domaine de la formation professionnelle est toujours en mutation, personne n’a encore réussi à développer des gabarits et des méthodes documentées aux pratiques bien établies intégrant ces innovations.  Même s’il y en a eu, elles n’ont pas duré, une nouvelle technologie les corrodant rapidement. Le Flash est attaqué par le HTML5, les forums ont été engloutis par FaceBook, la pédagogie par projet cède devant l’apprentissage inversé, l’édition électronique doit intégrer le multimédia pour survivre. Nombre d’outils puissants ne sont même pas encore stabilisés eux-mêmes; l’analyse de données de progression des étudiants par intelligence artificielle, la réalité virtuelle de simulation, la réalité augmentée, le 3D, les cours en ligne en grand groupe (MOOC) ne sont que quelques exemples.

La formation professionnelle a encore une longue période d’instabilité et d’occasions à saisir devant elle. Pour l’instant on ne peut qu'estimer que l’orientation de la formation professionnelle se dirige vers une plus grande professionnalisation, vers une intégration plus poussée dans les processus des entreprises et que la concurrence est un de ses moteurs, elle même y étant soumise.

Quelques lectures complémentaires

 

Photo : Heather Buckley - Foter

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné