Articles

Gephi : bâtir une communauté autour d'un logiciel

Comment les créateurs du logiciel de visualisation de données Gephi ont bâti une communauté de développeurs

Par Alexandre Roberge , le 22 avril 2012 | Dernière mise à jour de l'article le 23 mai 2012

La visualisation de données fait partie des éléments les plus spectaculaires sur la Toile. Il suffit de penser à ce graphique créé à partir du trafic Twitter durant la révolution égyptienne dont nous vous avions parlé dans cet article.

Nous n'avions pas mentionné que cette impressionnante vidéo avait été mise au point grâce à un logiciel de plus en plus populaire sur le Net : Gephi.

 

Ce programme ouvert et gratuit de visualisation des données, conçu par trois Français, est de plus en plus utilisé par les internautes. Sur YouTube, on trouvera de nombreux exemples de telles visualisations. Que ce soit sur le trafic des réseaux sociaux pendant les crises en Égypte et en Syrie ou tout simplement pour analyser sa navigation personnelle :

Gephi permet de visualiser toutes sortes de données. Voyons par exemple cette impressionnante carte de l'univers des superhéros de Marvel. Bref, Gephi a une polyvalence qui plaît aux utilisateurs, mais aussi aux créateurs de l'application qui en repoussent sans cesse les limites et cherchent à la faire connaitre dans des milieux variés.

Développer une communauté

 

Gephi étant conçu comme un logiciel modulaire, chaque usager peut apporter sa contribution et proposer de nouveaux usages de la cartographie de l'information. Les premières utilisations servaient surtout à visualiser des données de navigation dans l'univers virtuel. Mais aujourd'hui l'utilisation de Gephi se répand dans d'autres milieux : la biologie, la sociologie, les sciences de l'environnement, pour ne citer que quelques domaines d'application. 

Les concepteurs et utilisateurs de Gephi, conscients du potentiel de l'application, ont donc mis au point une stratégie de communication, qui passe noatmment par une présence de l'équipe dans de nombreux congrès consacrés à la visualisation des données. Les développeurs de Gephi sont également présents dans les manifestations dédiées : en 2011, les initiateurs du Google summer of code ont sélectionné pour la troisième année consécutive une équipe de sept étudiants utilisant Gephi, leur donnant les moyens de concrétiser leurs projets. 

Les concepteurs de Gephi cherchent aussi à nouer des partenariats avec de nouveaux développeurs, afin de les intégrer à la communauté. Celle-ci anime déjà le site officiel du logiciel, un blogue, un wiki et un site dédié au format de Gephi (le GEXF). Elle s'est élargie grâce à la mise en place d'un consortium. L'objectif à long terme de ce consortium est d'impliquer le plus grand nombre de personnes et d'organisations dans le développement du programme et de ses utilisations. Cette initiative a permis, entre autres, la création d'ateliers Gephi à Berlin ou à l'Université Standford aux États-Unis.

Est-ce à dire que Gephi pourrait abandonner sa dimension libre et gratuite au profit d'entreprises pouvant s'offrir une inscription au consortium? Pas selon le manifeste de Gephi, dans lequel les créateurs affirment que le logiciel se doit d'être toujours ouvert et est considéré comme un bien public au service de la société.

« GEPHI, une communauté et un consortium », L'Atelier de cartographie, 4 septembre 2011.

Illustration : "My Instagram Network", réalisé à l'aide de l'application Gephi. speedoflife via photo pin cc 

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné