Articles

Traduire une vidéo en ligne : triplement intéressant

Une occasion en or d'effectuer une activité d'apprentissage «authentique».

Par Denys Lamontagne , le 08 mai 2012 | Dernière mise à jour de l'article le 06 juin 2012

Le langage vidéo affiche des différences culturelles importantes: espagnols, japonais, coréens, indiens, tunisiens, français, vénézuéliens et bien d’autres ont chacun leur façon de traduire leur réalité en image.

Mais quand avons-nous la chance de voir un film étranger qui ne soit pas américain ? Il aura gagné un prix international prestigieux, et encore ! Un ours ou un lion ne suffisent souvent pas. Et votre film préféré ? Et votre documentaire exceptionnel ?  Aucune chance de ne jamais les trouver sous-titrés dans une autre langue... sauf si vous vous y mettez.

Dotsub offre ce service dans toutes les langues possibles. Vous téléchargez votre vidéo et ajoutez les sous-titres dans autant de langues que vous voulez. Par exemple, ce documentaire espagnol «Piratas!» est traduit en 16 langues dont le français. La plupart des vidéos les plus populaires le sont dans plusieurs dizaines.

La condition pour déposer des vidéos est d’être le possesseur des droits ou d’en avoir l’autorisation.  À partir de là vous pouvez autoriser les accès publics ou payant.  Vous pouvez aussi en effectuer la traduction ou permettre la traduction par d’autres.

1- Culturellement intéressant

L’accès à des milliers de vidéos traduits, dans tous les domaines, est en soi enrichissant par la diversité des sujets traités. Le dépaysement est garanti, d’autant plus que les vidéos traduits dans plusieurs langues sont essentiellement ceux qui valent la peine d’être traduits, une sélection qualitative automatique s’exerce. Personne ne se donnera la peine de traduire un navet, à part peut-être son auteur.

2- Pédagogiquement exploitable

Si l'on apprécie d'entendre d'autres langues et accents, (toutes les vidéos étant déposées dans leur version originale), cela ne constitue qu’une utilisation pédagogique mineure. L'immense majorité des vidéos ne sont pas traduites, ou ne le sont que partiellement. 

Des milliers de vidéos n’attendent donc que d’être traduites en français, espagnol, allemand, portugais, arabe, swahili, breton, attikamekw... et comme la plupart ont déjà leurs marqueurs de déroulement (time code) originaux en place, on n’a qu’à traduire le texte qui s’affiche sans se casser la tête. S’ils n’y sont pas, il faut les ajouter (Vidéo de formation).  On apprend en quelques minutes à le faire aisément.

À partir de là, chacun peut prendre une vidéo à son goût, la traduire et ensuite montrer à son professeur ou aux autres étudiants le fruit de son travail. On apprend la langue en pratiquant une activité qui sera utile aux autres.

Pour produire cet article, j’ai commencé à traduire une vidéo qui me semblait intéressante et je me suis laissé prendre au jeu : difficile de s’arrêter, le travail est INTÉRESSANT car on a soi-même choisi le sujet....et on se sent un peu coupable de laisser un travail inachevé.  Quelle activité d'apprentissage linguistique a autant de succès chez vos élèves ?

3- Promotion internationale

À un autre niveau, si vous ou votre institution produisez des vidéos de qualité, vous pouvez en augmenter la portée par le sous-titrage dans autant de langues cibles que souhaitées et ensuite fournir les liens ou une présence sur les réseaux sociaux, car DotSub est techniquement tout à fait à jour.

Et ce qui ne gâche rien, tout est gratuit !

Dotsub

 

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné