Articles

Construire des parcours personnalisés de FOAD

La personnalisation des parcours de formation à distance est-elle incompatible avec l'industrialisation de leur production ? Pas forcément.

Par Om El Khir Missaoui , le 15 mai 2012 | Dernière mise à jour de l'article le 29 octobre 2018

Les dispositifs de formation à distance intègrent de plus en plus souvent une flexibilité qui est censée prendre en considération les exigences de la vie socio-professionnelles des apprenants ainsi que leur propre projet de formation. Mais entre ce souci somme toute plutôt généraliste, et une véritable individualisation des apprentissages, il faut faire la place à une réflexion et une expérimentation pédagogiques approfondies qui permettent aux apprenants de maîtriser leur apprentissage en tenant compte de leurs spécificités, exigence qui peut ne pas aller a contrario de la nécessaire industrialisation des formations à distance en contexte de formation d'adultes.


Frédéric Haeuw, Docteur en sciences de l'éducation et  consultant formateur, aborde l’individualisation des parcours de Formation Ouverte et A Distance dans un billet de blog intitulé : Construire un dispositif de gestion de parcours certifiants individualisés. Selon l'auteur ce type d'entreprise devrait se faire dans une perspective autonomisante, en associant trois dynamiques complémentaires :

  • La dynamique organisationnelle, qui ressort d’un travail d’ingénierie de formation et par là-même de conception de dispositifs de formation. Cette dynamique  prend trois formes :  individualiser les parcours, individualiser les séquences, individualiser la maîtrise (l'apprenant peut agir sur certains paramètres comme les méthodes et les outils, l'évaluation) et c'est cette flexibilité qui fait l'individualisation.
  • La dynamique intentionnelle, qui est du domaine de l’interaction entre le formateur et l’apprenant. Plusieurs éléments conditionnent cette dynamique tels que la motivation, les styles d'apprentissage, les compétences à acquérir, les circonstances facilitatrices de la formation. Il s'agit de la personnalisation du dispositif par l'adoption de la posture d'aide vis-à-vis de l'apprenant.
  • La dynamique sociale, qui se fonde sur l’interaction entre apprenants dans une perspective d’apprentissage mutuel et collaboratif. Que l'apprentissage soit coopératif ou collaboratif, il faut veiller à l'alternance du travail individuel et collectif, et à l'accompagnement (méthodologique, didactique, relationnel, ...) par les enseignants ou les pairs  grâce à des outils spécifiques qui assurent l'implication et l'interaction entre apprenants.


Pour concilier individualisation et industrialisation, on peut donc agir sur plusieurs paramètres qui ne contrecarrent pas la rentabilité des formations tout en misant sur la particularité du sujet apprenant. L'individualisation est sans aucun doute la solution la mieux adaptée à la finalité sociale de la formation, qui est de rendre les personnes capables de choisir les données pertinentes dans un flot d’informations, de se former et de travailler avec d’autres personnes ou entités distantes, de formuler et de mener à bien des projets, de s’approprier leur pouvoir d’apprendre.
 

Construire un dispositif de gestion de parcours certifiants individualisés, billet de blog, Frédéric Haeuw

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné