Articles

Universités d’été, tourisme d’apprentissage et cours à distance

Un touriste vient, par définition, d'ailleurs. Ailleurs, distance... formation à distance ?

Par Denys Lamontagne , le 20 mai 2012 | Dernière mise à jour de l'article le 20 juin 2012

En consultant les nombreuses propositions «d’université d’été» actuellement annoncées, le désir de bouger finit par se frayer un chemin dans notre esprit : quelles formidables occasions !

Ces universités offrent plusieurs attraits : avancement professionnel, rencontres de passionnés, affranchissement du cadre formel, courte durée, activités parallèles de découverte et ... éloignement. Quant à jouer au touriste, autant mieux le faire en compagnie de personnes intéressantes dans un contexte encadré localement.

Les agences de voyage et l’industrie touristique ne sont pas demeurées insensibles au phénomène et le développement du «tourisme d’apprentissage» s’accélère. Seulement dans ma région (ville de Québec), le nombre d’activités culturelles de découverte et d’apprentissage destinées aux touristes augmente significativement. À l’échelle du Canada et de l’Europe le nombre d’initiatives de qualité et originales incite à voyager pour un peu plus «qu’aller voir». L’idée se résume simplement : beaucoup de voyageurs veulent aussi participer et apprendre et sont prêts à payer.

Universités d’été, tourisme d’apprentissage et ensuite ?

 
Quelques heures ou quelques jours passés ensemble à découvrir et apprendre quelque chose suffisent rarement à faire de nous des personnes compétentes ou assouvies. Dans à peu près tous les domaines des universités d’été (environnement, animation sociale, langues, communication, santé, etc.), on trouve des cours à distance pertinents qui peuvent justement nous permettre d’enrichir notre expérience, pour peu que notre intérêt ait été suscité et que le mode d’étude soit stimulant.

Même dans les domaines populaires comme la cuisine, l’histoire, les langues ou la culture, des cours complémentaires riches et bien faits sont disponibles. Le maillage peut se faire dans la mesure où un intérêt économique est compris : commissions sur inscriptions, promotion partagée, allocations, ce genre d’éléments.

La formation à distance et en ligne complète parfaitement l’activité touristique, justement en raison de la distance qui réapparaîtra aussitôt le touriste reparti chez lui, surtout s’il est venu «pour apprendre». Verra t-on des cours à distance spécialement adaptés à cette clientèle ?

Le tourisme d’apprentissage, une tendance qui ne s’essouffle pas

Crédit photo : Jim Stroup

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné