Articles

Mangeons bien comme les Canadiens!

Quelques organismes qui veillent à la santé des citoyens du pays de l'érable

Par Charles Brisson , le 22 mai 2012

Plusieurs organisations publiques, dont des ministères, ont comme mission de veiller à la bonne santé des citoyens au Québec et au Canada. Le plus célèbre produit de ces organisations est le Guide alimentaire canadien. C'est le plus utilisé aussi. Le premier guide alimentaire canadien (appelé alors Règles alimentaires officielles au Canada) fut publié en juillet 1942. Sorti pendant la deuxième guerre mondiale, le guide avait comme objectif de prévenir les carences nutritionnelles et à améliorer la santé de la population canadienne.

Publié en 1942, 1944, 1949, 1961, 1977, 1982, 1992 et 2007, le guide alimentaire a subi de nombreuses transformations : son nom,  son apparence et son contenu ont évolué au fil du temps. Ses objectifs en revanche sont toujours les mêmes : (aider les Canadiens) à combler leurs besoins en vitamines, minéraux et autres éléments nutritifs; réduire le risque d'obésité, de diabète de type 2, de maladies du coeur, de certains types de cancer et d'ostéroporose; ainsi qu'atteindre un état de santé globale et de bien-être.

L'alimentation, selon le guide, doit comprendre un certain nombre de portions quotidiennes d'aliments des quatre grand groupes identifiés : fruits et légumes, produits céréaliers, lait et substitut, viandes et substitut. On a ajouté les huiles et autres matières grasses, ainsi que les boissons dans les recommandations de consommation quotidienne sans en faire des groupes d'aliments. La quantité de portions varie en fonction de l'âge et du sexe de la personne. C'est très simple à appliquer et le tout est présenté sur un arc-en-ciel coloré d'une grande clarté, les aliments types étant divisés par couleurs selon le groupe alimentaire auquel ils appartiennent.

Le guide alimentaire canadien, qu'on présente aux enfants dans les écoles depuis des décennies afin de leur apprendre les rudiments d'une saine alimentation, est disponible gratuitement, sur demande. Il est possible également de créer une version personnalisée selon le sexe et le groupe d'âge avec un outil interactif et obtenir un document PDF dans une des langues suivantes (le Canada est un pays multiethnique, pour ceux qui l'ignoraient) : arabe, chinois (traditionnel ou simplifié), farsi, coréen, russe, punjabi, espagnol, tagalog, tamoul ou ourdou.

Voir aussi ce que Passeport Santé écrit sur le Guide alimentaire canadien. En bref, on dit que le guide est facile à suivre, qu'il n'interdit aucun aliment et qu'il cherche à prévenir l'obésité sans faire de la perte de poids un objectif.

La politique alimentaire du Canada

Par ailleurs, un réseau pancanadien d’individus et d’organisations nommé "Pour une politique alimentaire populaire" (PPAP), travaille à la création (et éventuelle adoption parlementaire) d'une politique alimentaire canadienne.

Le groupe a déposé le 18 avril dernier "Du pain sur la planche : une politique alimentaire pour le Canada". Dans ce document de 31 pages, on propose une stratégie canadienne pour s'attaquer aux problèmes urgents relatifs à la santé, à la faim, au climat et au système agroalimentaire.

Au Québec

Le ministère de la santé et des services sociaux (MSSS) se préocuppe lui aussi de la santé des citoyens, ceux du Québec. Une initiative web, nutrition et alimentation, présente de l'information en capsule sur les aliments et les besoins de groupes d'individus (femmes enceintes, bébés, enfants, personnes âgées, etc.). Le guide alimentaire canadien est une référence régulièrement citée par ce site du gouvernement québécois, comme quoi le guide alimentaire est la référence canadienne. Amusant pour les enfants, les modules interactifs qui font un jeu de l'apprentissage des principes de saine alimentation.

Le ministère de l'agriculture, des pêcheries, et de l'alimentation (MAPAQ) joue un rôle de premier plan dans le développement de l'industrie alimentaire du Québec. En plus de s'occuper de recherche et de développement, d'enseignement et de formation, le ministère s'intéresse à la production, la transformation, la commercialisation et la consommation des produits agricoles, marins et alimentaires. Le MAPAQ propose une liste complète d'organismes affiliés et partenaires pour approfondir les recherches sur des sujets alimentaires précis.

 

Guide alimentaire canadien - Site

Guide alimentaire canadien - Version .pdf

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné