Articles

La mesure de la performance des universités

Thèse éclairante sur les conceptions de l’université et les critères d’évaluation que l’on pourrait appliquer selon les orientations que l’on privilégie.

Par Denys Lamontagne , le 29 mai 2012 | Dernière mise à jour de l'article le 27 juin 2012

Le Fonds de Recherche Société et Culture (FQRSC) du gouvernement du Québec soutient des projets novateurs qui mettent en évidence l'articulation entre la recherche scientifique et la société. Dans ce cadre, Catherine Larouche, Denis Savard, Lucie Héon et Abdou Lahate Cissé onr présenté le rapport de leur projet de recherche qui s'est déroulé de 2008 à 2012, intitulé : "La mesure différenciée de la perfomance des établissements au collégial et à l'université : validation d'une typologie des conceptions de l'enseignement supérieur".

Ce travail, accessible en ligne et téléchargeable, fait notamment le point sur les divers dispositifs de classement et d'évaluation des universités, en soulignant leur incapacité à mesurer la totalité des missions incombant aux établissements.

Extrait : 

«L’évaluation des universités devant tenir compte de leur diversité et de leur complexité, quels pourraient être les modèles de performance pouvant répondre de ces critères? C’est la question qu’a fouillée Catherine Larouche dans sa thèse de doctorat en administration et évaluation en éducation.

Catherine Larouche y présente sept conceptions de la performance des universités correspondant à des pratiques et des réalités diversifiées. Comptant 450 pages, cette recherche lui a valu de remporter le prix George-L.-Geis 2011 de la meilleure thèse de doctorat au Canada portant sur l’éducation postsecondaire.»


«Les universités se trouvent devant des objectifs parfois complémentaires et parfois contradictoires. Par exemple, elles peuvent vouloir former une élite, mais aussi vouloir donner l’accès au savoir au plus grand nombre d’étudiants possible. Elles peuvent également souhaiter répondre aux besoins de leur région, et en même temps vouloir se développer à l’international. Mais, en bout de piste, les universités se ressemblent et cherchent à arrimer enseignement, recherche et services à la collectivité.»



«Les différents types de conception peuvent cohabiter dans une seule université». En fait, il n’existe pas d’université idéale, mais une diversité de concepts. Cette typologie pourrait permettre aux universités de clarifier les enjeux et faciliter la détermination de leurs objectifs.»

La thèse prend en compte le contexte dans lequel naviguent les institutions et les différentes pressions auxquelles elles sont soumises. Viser l’amélioration ou la reddition de comptes ? L’uniformisation et la comparaison ou le développement et l’efficience ?

Cette thèse constitue une référence fort à propos dans la recherche d’une politique d’évaluation à la fois équitable et politiquement gérable. L'acceptabilité de la typologie est jugée élevée, ce qui est un véritable exploit dans le milieu !

Critères d’évaluation

  • Valeurs et principes
  • Système de gouvernance
  • Stratégies
  • Enseignement
  • Recherche
  • Évaluation de la performance

Conceptions

  • Service public
  • Marché
  • Académique
  • Apprenante
  • Entrepreneuriale
  • Politique
  • Milieu de vie

La mesure différenciée de la performance des établissements au collégial et à l’université
Résumé - .pdf  664 k
Rapport intégral - .pdf   96megs

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné