Articles

Du bon usage des réseaux sociaux dans l'armée

Des guides à destination des militaires et de leurs familles

Par , le 02 juin 2012 | Dernière mise à jour de l'article le 11 juillet 2012

Les réseaux sociaux sont désormais devenus incontournables notamment en raison des flux d'information qu'ils génèrent via le web. Quelques statistiques récentes viennent confirmer cet état de fait : 900 millions d’utilisateurs actifs pour Facebook, 175 millions de tweets par jour, 150 millions de membres chez LinkedIn et environ 100 millions de comptes (mai 2012) pour Google Plus. Ces chiffres se doivent d'être relativisés en fonction des usages réels de ces services en ligne. Une étude de RJMetrics signalée sur Presse Citron souligne par exemple la faible implication des utilisateurs de Google Plus. Cela dit l'impact des réseaux numériques et des services de réseautage social est quant à lui bien réel dans de nombreux domaines et en particulier celui du renseignement militaire.

Les militaires et les réseaux sociaux

Comme le rappelle Laurence Ifrah, criminologue experte en criminalité numérique et en cyberconflits, "les premières cibles sont les militaires dont l’isolement et l’éloignement les incitent à communiquer à leurs proches leurs états d’âme et bien souvent ils se laissent aller à raconter des anecdotes vécues sur les théâtres d’opération, à publier des photos d’eux et de leurs camarades et par conséquent à divulguer des informations pouvant être utilisées par les forces ennemies" (source : Lettre d'informations stratégiques et de défense). En outre, les réseaux sociaux peuvent se transformer en véritables leurres pouvant engendrer la divulgation de données confidentielles et stratégiques. L'expérience célèbre de Robin Sage, véritable maillage de "pots de miel" (honeypots) sociaux créé en 2010 par Thomas Ryan, illustre bien le détournement des outils nés du web 2.0. L'objectif de ce type de réseau monté de toutes pièces vise à créer une identité numérique fictive via les principales plateformes de réseautage social existantes pour soutirer des informations privées, voire sensibles. 

Des guides à disposition des soldats

Depuis 2010, l’armée américaine met en ligne son guide d’usage des médias sociaux à l'usage des militaires et de leurs familles : la version 2011 est disponible sur U.S Army Slideshare. La Délégation à l'information et à la communication de la Défense (Dicod) vient de publier également un guide du bon usage des médias sociaux destiné aux militaires et aux personnels civils de la Défense française ainsi qu’à leurs familles. Ce document vise à donner "des conseils pour bien utiliser Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux". L'ouvrage au format PDF est organisé selon quatre entrées :

  1. Respecter la sécurité en opération (risques de divulgation d'informations confidentielles, dangers liés à la géolocalisation)
     
  2. Échanger à titre personnel (respect du secret professionnel et devoir de réserve)

  3. Communiquer en tant qu'autorité de défense

  4. Communiquer en tant qu'unité, organisme...

 

Une vidéo de présentation du guide est également disponible sur Dailymotion :



On réalise à la lecture de ce guide à quel point une communication dite personnelle est en réalité publique sur les réseaux sociaux et peut avoir des conséquences graves, si les propos et leur illustration ne sont pas contrôlés. 

Ce guide sera lu avec le plus grand profit non seulement par les militaires, mais aussi par toutes les personnes vivant ou travaillant dans des zones de conflit.


Sources

Ministère de la Défense : Du bon usage des médias sociaux

Armées d'aujourdhui n°369, Avril 2012, p.34-35 : Un guide pour communiquer en sécurité

 

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné