Articles

Où peut-on se frotter à l'art numérique ?

Une sélection de sites qui vous permettra de vous familiariser avec le net.art.

Par Christine Vaufrey , le 12 juin 2012 | Dernière mise à jour de l'article le 22 juin 2013

L'art numérique ou net.art commence à bénéficier de l'attention des musées et autres espaces publics d'exposition. Encore faut-il connaître ces lieux.  

Déjà en 2008, Jocelyne Quélo (1) avait dressé la liste des différents espaces d'accès au net.art :

  • Evénement annuel d'envergure européenne, type festival
  • Expositions teporaires ou permanentes
  • Oeuvres sur le réseau
  • Conférences
  • Journées portes ouvertes
  • Accueil d'événements ponctuels, types workshop, performances, concert...
  • Circuit européen de diffusion des oeuvres.

 

Voici une courte sélection, sans aucune ambition d'exhaustivité, d'espaces permettant de voir, écouter et surtout vivre le net.art.

Lieux physiques

 

En Belgique

IMAL, Bruxelles. L'association Interactive Media Art Laboratory a ouvert en 2007 un espace d'exposition, le center for digital cultures and technology, en plein centre de Bruxelles, carrefour européen. C'est à la fois un espace d'exposition et un media lab. Sur place, on peut visiter de nombreuses expositions et installations, assister à des performances, des workshops et des  conférences, écouter de la musique électro et la voir en train de se faire. En ligne, le site de l'IMAL  fournit de nmbreux liens vers les sites des artistes invités, des descriptifs des expos présentes et passées et beaucoup de photos. 

IMAL

 

ERG, MultimediaLab. Le MultimediaLab est le site des cours donnés par Marc Wathieu à l'école de recherche graphique de Bruxelles et à la Haute école Albert Jacquard de Namur. A côté des références utilisées dans les cours, on trouve notamment sur ce site une impressionnante liste de lieux et institutions dédiés au net.art ou en présentant. Ce sont ainsi près de 40 lieux qui sont référencés en Belgique. Pays-Bas, Allemagne, France, Canada... sont également bien dotés. Un répertoire incontournable.

Arts numériques, lieux et institutions. MultimediaLab, site de l'ERG.

 

En France

Centre Pompidou, Paris. Le centre Pompidou (Beaubourg) de Paris a proposé jusqu'au 6 août 2012 une exposition intitulée Multiversités créatives, qui a mis l'accent sur le processus de création à l'oeuvre dans différentes disciplines qui utilisent les outils numériques comme supports et processus. A première lecture, le propos rebute par son abstraction. Rien de mieux donc, pour ceux qui en ont eu la possibilité, de se rendre sur place pour voir les oeuvres de leurs propres yeux. Les autres se reporteront au dossier élaboré par RSLN Mag à l'occasion de cette exposition. Apparemment, la surprise était au rendez-vous de cette exposition. Voyez par exemple cette installation, créée par LUSTLab et Pieke Bergmans; les lampes réagissent au traffic du réseau social Twitter :

 

Multiversités créatives, centre Pompidou, du 3 mai au 6 août 2012.

Dossier RSLN Mag

La Gaîté Lyrique. Voici un nouvel espace d'exposition et d'expérimentation parisien, entièrement dédié aux musiques électroniques et au net.art. Parions qu'une bonne partie des geeks européens s'y précipiteront. c'est aussi l'occasion pour les curieux de découvrir le foisonnement créatif à l'oeuvre dans ce vaste domaine, avec des installations ludiques. Sur le site, la section Gaîté Live met à disposition de l'internaute de nombreuses oeuvres visuelles et sonores, un blog, des idées de sorties... Un site et un lieu qui vont vite devenir incontournables.

Gaîté Lyrique

Les Subsistances, Lyon. Les Subsistances, laboratoire international de création artistique, réserve une belle place au net.art. Une exposition intitulée XYZT, Les paysages abstraits, s'y déroule du 14 au 30 juin 2012.

Les Subsistances

Festivals de musique électronique. En dépit de son centralisme bien connu, la France abrite de très nombreux festivals de musique électronique. Parmi les plus connus, les Nuits sonores de Lyon, qui se déroulent chaque année en mai, qui voient se produire des centaines d'artistes dans toute la ville, des lieux les plus prestigieux aux plus improbables. Le festival Scopitone de Nantes se déroule en septembre. Il associe musiques électroniques et net.art. Pendant l'été, pour danser, on se turnera vers Calvi On the Rocks en Corse, ou on investira Les Plages Electroniques à Cannes. 

 

En Suisse

Electron Festival, Genève. Le festival des cultures électroniques de Genève mêle musique électro, net.art, vidéo, danse et workshop. Il s'est déroulé en avril 2012, et le site permet d'en voir les meilleurs moments. 

Electron Festival

 

Au Québec

Biennale internationale d'art numérique, Montréal. La première édition de cette nuvelle manifestation s'achève le 13 juin 2012. Heureusement, le site regorge d'articles et de liens sur les expositions et les artistes présents lors de cette biennale. De quoi faire de belles découvertes dans l'ensemble de la province et se mettre en appétit pour la prochaine édition, qui se déroulera en 2014.

BIAN Montréal 

 

Festival MUTEK, Montréal. Cécile Chandran a présenté sur Thot le festival MUTEK de Montréal, Festival international de créativité numérique et demusiques électroniques. Là encore, le site permet de prolonger l'expérience en offrant de nombreuses ressurces sonores et vidéo.

MUTEK

  

En ligne

 

Les revues et sites ressources

Digital Art Museum. Le DAM (site allemand, tout en anglais) est un espace incontournable dédié au net.art. C'est un musée virtuel, qui propose de nombreuses expositions et ressources. On y trouvera par exemple l'historique du net.art, des archives visuelles et sonores, et une importante section présentant les événements dédiés au net.art en Europe et en Amérique. Un accès par artiste est également possible. 

DAM

 

Musiques et Cultures Digitales. MCD est un magazine français, d'abord édité en format papier (la revue existe toujours) puis sur le web. Initialement dédié aux musiques électroniques, il couvre maintenant l'actualité du net.art française et internationale dans une moindre mesure. 

MCD

Archée. Archée est une revue en ligne québécoise dédiée au net.art. Il s'agit d'une revue exigeante, orientée "recherche". De nombreuses oeuvres y sont présentées et commentées.

Archée

 

Les artistes

Bien entendu, la meilleure source de net.art, la plus accessible, celle qui est toujours ouverte, c'est le web lui-même ! De très nombreux artistes y proposent leurs oeuvres, pas toujours faciles à trouver. mais la quête fait partie de l'expérience : 

"L’art contemporain a cherché à déconstruire l’espace, à changer nos points d’ancrage, et les arts numériques ne sont que la prolongation naturelle de cette entreprise : les œuvres numériques se trouvent dans un espace virtuel et nous les trouvons grâce à des adresses, des suites organisées de lettres et de chiffres qui, hors du réseau sont totalement désuètes. Encore maintenant, il n’est pas si facile de les trouver. Bien que certains sites s’appliquent à répertorier les liens URL qui renvoient à des œuvres, il faut encore débroussailler le chemin avant d’arriver à nos fins. Et si cela faisait partie de la démarche pour vivre l’expérience artistique sur le Web? Celle de la recherche où l’on se perd, où, à tâtons et graduellement, nous nous mettons à découvrir un monde plus vaste qu’imaginé. La recherche nous invite à vivre ici et maintenant la plénitude de la découverte". (Claudine Hubert, Archée)

Vous trouverez dans ce dossier un article présentant un "top ten" des artistes de net.art incontournables. Vous pouvez aussi vous aventurer sur les sites suivants :

Spamrecycling.com. Un site allemand qui vous encourage à envoyer vos spams à une adresse électronique, avant de les voir se transformer sous vos yeux en oeuvres d'art (ci-dessous) ! L'expérience est réellement étonnante. Les lettres des messages envoyés se transforment, s'animent, se combinent, le tout sur un arrière-plan musical entêtant. Vous pouvez modifier les couleurs de votre "oeuvre", qui se complexifie au fil du temps. Une expérience à faire, sans aucun doute !

Spamrecycling

 

Complexification.net. Le site de Jared Tarbell, qui nous donne la possibilité de choisir des modèles d'oeuvres à créer. Vous choisissez donc un modèle à partir de la page d'accueil, puis le format de l'oeuvre à produire. L'oeuvre naît sous vos yeux, et vous pouvez la renouveler à l'infini. Très esthétique. 

Complexification

Number27.org. Le site de Jonathan Harris, qui explore les messages postés sur les réseaux en ligne et les transforme en oeuvres d'art. J. Harris est notamment l'auteur du célèbre We feel fine, qui montre sous forme graphique et pratiquement en temps réel l'état des sentiments exprimés par les utilisateurs des réseaux sociaux. de nombreuses oeuvres sont expérimentables à partir du site (page "work"). Une référence en matière de net.art. 

Number27

N'hésitez pas à nous faire part des sites, manifestations et lieux que vous estimez incontournables à propos du net.art !

(1) : le site sur lequel avait été posté cet article n'est plus en ligne. nous l'avons trouvé grâce à Jacques Delcuvellerie : http://www.digital-arts-numeriques-diary.be/2010/08/16/art-numerique-description-3/

Illustration haut : Happy Place, de Jared Tarbell.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné