Articles

Publié le 29 juillet 2012 Mis à jour le 03 octobre 2012

S'élever contre la déforestation amazonienne grâce au peuple Surui... et à Google

Le géant du web et de la cartographie en ligne a décidé de soutenir une tribu amazonienne dans sa luttre contre la déforestation du plus grand massif forestier mondial

La déforestation de l'Amazonie constitue un symbole de la dégradation de l'environnement mondial sous la pression des activités humaines à rentabilité rapide, telles que l'exploitation des bois tropicaux et des ressources minières, la culture du palmier à huile  et surtout l'élevage, des pans entiers de la forêt étant convertis en cultures de soja et en pâturages. 

Cette exploitation systématique se fait au détriment de l'humanité tout entière, compte-tenu de la biodiversité régnant dans cette partie du monde et du rôle de régulateur thermique joué par un massif forestier de cette taille. Mais elle s'effectue avant tout au détriment des peuples qui vivent de la forêt. Le peuple Surui - Païter (ce deuxième nom étant celui que s'attribuent ses ressortissants) fait partie de ceux-ci. Ses premiers contacts avec l'homme blanc datent de 1969. Depuis cette date, le territoire des Surui n'a fait que se réduire.

Comme d'autres chefs de tribus amazoniennes, le chef Surui Almir mène une lutte incessante pour alerter l'opinion mondiale sur le sort qui est fait à son peuple, et sur la perte culturelle et écologique irréparable que représente la déforestation de l'Amazonie. 

La carte culturelle du peuple Surui accessible à tous

 
Depuis cinq ans, il est appuyé par Google qui a entrepris de cartographier le territoire Surui et de recueillir sa mémoire, inextricablement liée à son environnement naturel. Le résultat de cette entreprise commune se trouve sur Google Earth, accessible après avoir téléchargé l'application permettant de faire apparaître la "mapa cultural do povo Surui" (carte culturelle du peuple Surui). 

Cette carte a été présentée conjointement par Google et les représentants du peuple Surui lors du forum Rio + 20, organisé par les Nations Unies à Rio de Janeiro en juin 2012. 

Sur la carte apparaissent différents symboles, représentant les villages, les lieux de bataille et autres lieux importants, la flore et la faune de ce territoire. En navigant grâce aux commandes du menu gauche de Google Earth, on a accès à une quantité impressionnante de renseignements sur le peuple Sururi et son environnement. Textes, photo, dessins et vidéos nous font entrer dans cette culture. 

La collecte de données a été réalisée par les adolescents de la tribu Surui. Ceci, afin d'améliorer la transmission des connaissances en direction des jeunes générations et d'impliquer ces dernières dans l'entreprise de défense de leur culture et de leur territoire. 

La mise à jour en temps réel des attaques contre le territoire Surui

 
On réalise immédiatement que le territoire de ce peuple s'est réduit comme peau de chagrin et que le danger est loin d'être écarté. Les indiens Surui ont été formés à l'utilisation de Google Earth sur mobile, ce qui leur permettra de signaler toute déforestation illégale ou autre événement allant contre la protection des territoires indigènes mise en place par le gouvernement brésilien.

Si l'on veut en savoir plus sur le peuple Surui, on se rendra sur le site Paiter.org, "la fenêtre ouverte sur le monde du peuple indigène Surui". On y trouvera de nombreuses photos et un blog qui rend compte des efforts entrepris pour alerter l'opinion mondiale sur la situation des peuples amazoniens. 

La quasi-totalité des textes accompagnant la carte et présents sur le site sont en portugais. Mais les images parlent d'elles-mêmes et permettent de substituer la réalité à nos représentations des modes de vie des peuples d'Amazonie. 

La présentation du projet, disponible sur YouTube, résume bien ses enjeux (toujours en portugais) : 

 

Des partenariats à venir avec d'autres peuples

 
Google ne devrait pas en rester à cette seule initiative. Pendant le forum Rio + 20, la firme a annoncé qu'elle renouvellerait l'expérience avec des tribus du Canada et de Nouvelle-Zélande. On espère ardemment que les peuples vivant dans les forêts primaires du Gabon figureront également parmi ses prochains partenaires. En attendant, on peut consulter le récent webdocumentaire réalisé par le WWF France, "Raconte-moi les forêts", qui nous emmène non seulement au Gabon chez les Pygmées Baka, mais aussi en Nouvelle-Calédonie, en Guyane... et en France métropolitaine. 

Illustrations : captures d'écran de la carte culturelle du peuple Surui sur Google Earth. Photo mise à disposition sur la carte. 


Mots-clés: Peuples Rentabilité Google Culture Déforestation Élevage Symbole Google Earth Bois forêt cultures Amazonie Indiens ressources Pression Exploitation Pans Dégradation Palmier à huile Pâturages Soja

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre

Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !