Articles

Cartographie des financements de la Fad

Par Thot , le 12 mai 2003 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

L’enquête d’Educause auprès de collèges et d’universités de tout genre ou dimension place en tête la question des défis du financement des technologies éducatives, à savoir l’importance stratégique, le potentiel d’expansion et les activités principales des gestionnaires des technologies des campus. Trop peu d’organismes facilitent la transparence des actions menées par les bailleurs de fonds nationaux et internationaux : la base de données AiDA décline l’information accessible et transparente sur les activités du développement; la Société financière internationale encourage le secteur privé à investir de façon durable dans les pays en développement pour réduire la pauvreté et améliorer les conditions de vie de la population. De même, les projets de formation par les technologies en réseau subventionnés par les organismes publics souffrent souvent d’un manque de continuité dans la gestion financière des programmes et d’une faible visibilité des résultats accomplis. Où passe donc l’argent investi ? Une plus grande clarté s’impose car elle est émulatrice : l’exemple du Registre [email protected], service d’échange de projets d’élèves pour les enseignants branchés fait plaisir à voir. N’oublions pas que l’incidence de la technologie dans un projet de e-formation n’est que de l’ordre de 15 pour cent tout au plus, le reste repose sur la conception pédagogique et l’accompagnement. Internet n’est pas seulement commercial. Il offre une formidable infrastructure d’échange qui ne passe pas obligatoirement par l’argent et participe au mouvement d’éducation populaire par la co-production, la mutualisation et la diffusion publique. Ainsi, l’Internet Citoyen, Coopératif et Créatif revendique une appropriation citoyenne, solidaire et non marchande, retour aux valeurs natives de l’Internet. Ces actions trouvent en villes et régions d’excellents moteurs des pratiques et usages d’intérêt général et de service public ne pouvant que mieux servir l’éducation reconnue comme un processus soutenu et continu. La riche collecte de l’équipe vous propose aussi le "passeport TIC" belge, pendant du B2I français, qui définit les modalités de certification des compétences informatiques élémentaires; des bourses pour financer vos projets ou vos études; la plate-forme e-formation sur Linux Mainframe d’Aleos; Intégria, de l’imprimerie à la e-formation; l’ouvrage “J’enseigne avec l’Internet en français-lettres”; le prêt de livres numériques en bibliothèque; l’enquête "Internet et les jeunes" pour orienter les actions futures des ministères; les centaines d’heures de cours vidéo de formation gratuits de TSF... Bonnes découvertes, Martine JaudeauRédactrice en chef

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné