Articles

Publié le 17 août 2012 Mis à jour le 21 août 2012

Près de vous est l’environnement : quelle est la «marchabilité» de votre quartier ?

Marcher son environnement proche comme action de réappropriation de son territoire

La plus simple activité pour appréhender son environnement n’est pas de fouiller dans Internet ou de sauter dans sa voiture et sortir de la ville mais plutôt de se rendre quelque part à pied, de là où vous êtes.

Concrètement dehors nous ressentons de quoi se compose notre environnement. Y a t’il des oiseaux et des insectes, peut-être même des écureuils en plus des chiens et des chats ? Des arbres, des plantes et des fleurs ? Un ruisseau et un étang ?  

Quelles odeurs parviennent à nos narines ? Combien d’étoiles voyons-nous la nuit ? Et puis y a t’il des enfants ? Un terrain vague, un jardin ou un parc ? Des voisins et des commerçants qui nous reconnaissent ? Des lieux de rencontre ?

D’un autre coté, y a t’il des caméras de surveillance, des gardiens et des clôtures ? Des lignes électriques et des zones interdites ? Quel est le niveau de bruit, de poussière, de publicité ? Quelle distance puis-je faire sans risquer de me faire heurter ? Qu’y a t’il d’intéressant à part des spots de géocaching ?

Dans mon quartier, il y a beaucoup de nature mais peu d’endroits où se rendre à pied, même pas d’école ou de commerces de proximité.  Les autobus scolaires le sillonnent en tout sens. Mon quartier est étiqueté «Dépendant de la voiture» sur «Walkscore».  Mais si je vivais dans un quartier plus urbain, je pourrais presque tout faire à pied et en sécurité, d’où la politique environnementale de densifier les territoires et de renaturaliser les environnements urbains proches. Mais de cette politique, personne ne la veut dans sa cour.

Les humains font apparaître ce qu’ils préfèrent dans leur environnement.   Dans mon quartier ils adorent l’espace. Tellement que ça prend une voiture pour se déplacer ! À moins qu’ils n’aiment pas la campagne et la forêt sauvage, ni le voisinage et que tout le reste les indiffèrent. Comme ils ne peuvent se rendre nulle part d’utile à pied, ils ne se déplacent qu’en voiture... finalement ils n’habitent pas le territoire, ils ne font que le franchir comme un obstacle.

La marche est définitivement un bon moyen d’évaluer la qualité de son environnement...

  • Déterminez la marchabilité de votre environnement sur Walk Score
    Vous n’avez qu’à indiquer votre adresse et vous verrez tout ce qui est accessible à proximité.

Et puis quelques activités de marche

 

Photo : Street Life sur Foter, par Zaqi


Mots-clés: Marche Aménagement du territoire Activité Aménagement durable Internet Ville Voiture Part Pied

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre

Effectuez une demande d'extrait d'acte de naissance en ligne !

Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !