Articles

Végétatives, les plantes? Pas du tout!

Des études scientifiques tendent à prouver que les plantes bénéficient de certains sens, tels que l'ouïe, leur permettant de resserrer encore leurs interactions avec leur environnement.

Par Alexandre Roberge , le 19 août 2012 | Dernière mise à jour de l'article le 03 octobre 2012

Les plantes sont des êtres vivants particuliers. Nous savons qu'elles vivent puisqu'elles croissent, respirent et boivent. Or, tous ces processus se déroulent de manière invisible à l'oeil nu. Seuls certains documentaires arrivent à montrer, en accéléré, que les végétaux bougent et réagissent à différents phénomènes. Néanmoins, jusqu'à tout récemment, l'idée d'une communication végétale était généralement écartée par la communauté scientifique.

Pourtant, de récentes découvertes sont en train de modifier une donnée importante : et si les plantes possédaient des sens tels que l'ouïe? C'est le journaliste scientifique Pierre Barthélémy, blogueur sur le site du quotidien Le Monde, qui a abordé le sujet dernièrement.

Ces plantes qui entendent


Le monde végétal, même s'il n'y paraît pas, est aussi âpre que celui de la faune. Chaque plante doit lutter contre toutes les autres espèces afin d'avoir le plus de soleil et de récupérer le plus de minéraux et d'eau dans le sol. Une lutte brutale qui, bien qu'invisible à un rythme humain, se mène à chaque heure du jour et de la nuit.

Déjà, des scientifiques avaient constaté un phénomène toujours inexpliqué à ce jour : certains végétaux arrivent à reconnaître les composés organiques volatils grâce à des récepteurs. Ainsi, si elle décèle qu'un specimen de la même famille pousse non loin, la plante ne tentera pas d'entrer en compétition avec sa soeur et gardera ses énergies pour « battre » les autres. Ce long article du journal de botanique expérimentale d'Oxford aborde ce phénomène de la « kin recognition ». Cette capacité permettrait aussi à certaines plantes parasites de détecter les hôtes potentiels.

Les végétaux dégageraient aussi des signaux chimiques lors d'attaques. En effet, si un groupe d'herbivores se met à dévorer le feuillage d'un plant, celui-ci transmettra un message d'alerte aux autres plantes autour pour que ceux-ci sécrètent des toxines rendant les feuilles moins attirantes pour les animaux. Un phénomène qui se produit aussi lors d'invasion d'insectes. Par exemple, on a observé que des pommiers ou des plants de fèves de lima, lorsqu'ils étaient attaqués par des mites araignées, envoyaient des signaux aux prédateurs de ces créatures afin de leur signaler leur présence et qu'ils débarrassent les végétaux de cette menace.

Mais c'est surtout une récente découverte de scientifiques italiens et australiens qui étonne. Leur expérience, résumée par M. Barthélémy, consistait à mettre dans un cylindre un plant de fenouil en pot, placé à côté de graines ou de jeunes pousses de piments en pot. Ces deux espèces sont de réels ennemis dans la nature : le fenouil inhibe la croissance et peut même tuer les pousses de piment. Dans un des tests, le plant de fenouil était dans un cylindre fermé et opaque. Ainsi, il était pour ainsi dire invisible pour les pousses de piment. Et pourtant, le piment croissait beaucoup plus rapidement lorsque le fenouil était dans le cylindre opaque qu'en son absence. Comment est-ce possible? Certes, les dispositifs expérimentaux étaient peut-être défaillants et auraient pu laisser échapper des composés volatils. Mais pour ces scientifiques, les plants de piment auraient « entendu » le fenouil, ce qui les aurait motivés à pousser pour survivre à cette menace. En effet, les végétaux font de légers craquements et bruissements que l'oreille humaine ne perçoit pas, mais que les plantes elles-mêmes pourraient percevoir, selon les conclusions de l'expérimentation.

Affirmer à 100% aujourd'hui que les plantes entendent serait exagéré. Mais toutes ces découvertes botaniques remettent sérieusement en question l'idée que la végétation n'a pratiquement aucun moyen de communication et ne possède aucun sens. À ce sujet, cette intervention chez TED du botaniste italien Stefano Mancuso (un des chercheurs de l'expérience) est très intéressante. Il croit qu'on a trop longtemps ignoré l'intelligence végétale. Sa présentation de 13 minutes défait toute la conception des plantes comme êtres vivants passifs et dénoués d'intelligence. Les récentes découvertes botaniques risquent de confirmer les dires du scientifique.

« Les plantes entendent-elles ? », Pierre Barthélémy pour Le Monde, 13 juin 2012

Crédit image: talkingplant via photo pin cc

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné