Articles

Quatre grands musées d'histoire naturelle

Le Museum of Natural History de New York, le Smithsonian de Washington, le Muséum national d'Histoire naturelle de Paris et le Natural History Museum de Londres

Par Charles Brisson , le 21 août 2012 | Dernière mise à jour de l'article le 03 octobre 2012

En préparation d'un séjour à New York, Washington, Paris ou Londres - surtout si vous y amenez des enfants - et que la nature vous intéresse ou vous passionne, une visite au musée local d'histoire naturelle devrait être ajouté à la liste des activités prévues.

Ces quatre métropoles offrent des musées d'histoire naturelle parmi les meilleurs au monde; leur présence sur le web permet de  préparer une visite réussie ou encore de revenir ou compléter ce qui y a été vu et appris.


L'American Museum of Natural History

C'est à New York que se trouve le muséum d'histoire naturelle  le plus célèbre, probablement, du monde. Situé face au Central Park dans le Upper West Side (à quelques coins de rue du tristement connu Dakota où John Lennon avait été assassiné en 1980), l'American Museum of Natural History présente et interpréte de l'information sur le monde naturel mais aussi sur les cultures humaines et l'univers par son programme étendu de recherche scientifique, d'éducation et d'expositions.

Le site du muséum (en anglais seulement), de navigation aisée et intuitive, permet de planifier une visite en présentant de l'information sur les expositions courantes et futures mais offre aussi une section destinée aux responsables de groupes étudiants et aux adultes intéressés à participer à des activités formatives. On y trouve la description de tous les programmes d'activités ou études liés au muséum, que ce soit pour une visite, un séminaire ou un stage de plus longue journée.

On trouve de l'information donc mais rien pour rivaliser avec une visite sur place.

 
Le Smithsonian National Museum of Natural History

Le National Museum of Natural History est l'un des 19 musées du Smithsonian, le plus grand complexe de musées et de recherche du monde qui comprend aussi des galeries, le National Zoological Park ainsi que neuf facultés de recherche. Il faut se rendre à Washington, D.C., pour visiter le muséum mais le site web permet encore une fois de préparer une visite en présentant virtuellement les expositions en cours et celles à venir.

Dans le cas du Smithsonian, chacune des expositions courantes est présentée sur son propre site. La quantité et la qualité de l'information offerte est impressionante; vous pouvez aller jeter un coup d'oeil au site conçu en support à l'exposition Titanoboa (le boa préhistorique géant) pour vous en convaincre. On y trouve images, vidéos, jeux et autres. Brrr!

À mentionner : tout est en anglais uniquement. Cela demeure une fabuleuse source d'information à consulter même si la visite au muséum n'est encore qu'un rêve.

 

Le Natural History Museum

Situé à Londres, le Natural History Museum offre lui aussi un site web de qualité. Une section, Nature online, permet d'approfondir ses connaissances sur une série de sujets parmi lesquels se trouvent les thèmes des expositions du muséum. Le tout est bien documenté mais on s'est contenté d'offrir de l'information par texte et photos.

On trouve également une section Education destinée principalement aux éducateurs et aux parents intéressés à organiser une visite au muséum pour un groupe d'enfants.

Puisque l'on parle d'enfants, c'est pour eux qu'on a monté la partie la plus dynamique du site, Kids only, où ils trouveront des présentations, des jeux, des quizz, et encore plus. 

 

Le Muséum national d'Histoire naturelle

À Paris (et c'est le seul des quatre musées présentés ici qui offre un site bilingue), le Muséum national d'Histoire naturelle fait partie lui aussi d'un groupe de musées tel le Smithsonian. Le site du musée offre une bonne quantité d'information mais la présentation et la navigabilité (une nouvelle fenêtre dans laquelle on parcourt quelques pages d'information textuelle et visuelle, linéairement) datent vraisemblablement de l'ère ashtémellienne simplix des débuts d'Internet.

Cependant, un site parallèle à celui du muséum, la plateforme e-learning du Muséum national d'Histoire naturelle, est proposé. Les enseignants peuvent y trouver du matériel éducatif, les élèves des cartes interactives permettant une visite virtuelle sommaire des lieux réels. Encore là, on pourrait offrir plus en mettant à jour la plateforme.


Illustration tirée du vidéo de l'exposition «Bioluminescence» du American Museum of Natural History

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné