Articles

Des programmes éducatifs par téléphone en Afrique

Une expérience de diffusion de programmes radiophoniques par la Deutsche Welle

Par Tété Enyon Guemadji-Gbedemah , le 10 septembre 2012

On le sait, la faible pénétration d’Internet en Afrique constitue un sérieux handicap pour le développement des pays. Dans un monde globalisé marqué par une célérité dans la production et la diffusion des informations, ce handicap est source de nombreuses disparités dans l’accès au savoir; lequel savoir s’est démocratisé depuis lors.

Devant une telle situation, le téléphone mobile plus largement répandu en Afrique même dans les zones les plus enclvées, pourrait représenter une alternative. Ainsi, ces dernières années ont vu des expérimentations de l’usage du mobile dans le domaine de la santé, de l’humanitaire… avec des résultats plus ou moins probants. Encore faudrait-il capitaliser les résultats de ces expérimentations pour une dissémination d’envergure. C’est une autre paire de manches.

L'expérience de la Deutsche Welle

L’une de ces expérimentations est celle menée par la Deutsche Welle, la radio allemande, autour du programme multithématique Learning by Ear que nous avons déjà présenté ici même

La nouveauté avec ce programme a consisté à le diffuser à la demande via les téléphones mobiles, comme on téléchargerait et écouterait à sa guise le podcast d’une émission. La seule différence dans ce cas est que l’accès à Internet n’est pas requis.

Le principe : vous composez un numéro spécial de votre opérateur téléphonique et vous pouvez écouter un épisode de l’émission Learning by Ear via votre téléphone à un coût plus bas que celui d’un appel téléphonique. A titre d’exemple, concernant le coût, un service de diffusion d’informations via le mobile en Tanzanie coûte par jour 0.06 $ soit 30 francs CFA – le tiers du prix d’une minute de communication téléphonique dans certains pays, sinon moins.

Ce service est déjà disponible en Tanzanie et au Niger. Il sera étendu prochainement dans quatre autre pays : le Ghana, le Libéria, le Nigéria et le Rwanda. Les émissions sont disponibles en quatre langues : anglais, français, hausa et swahili. D’une manière prospective, il est prévu créer des interactions autour de ce programme et de sa diffusion via le mobile. Les auditeurs pourront réagir sur les sujets et voter par SMS.

En vérité, l’écoute de la radio via le mobile n’est pas une nouveauté en soi en Afrique. C’est une piste déjà explorée par Radio France Internationale notamment. Toutefois, ce qui intéressant en l’espèce est le caractère essentiellement éducatif du programme diffusé et sa vocation à produire un changement de comportement chez les jeunes, la cible principale.

Nul doute que cette expérience pourrait inspirer la diffusion d’autres programmes éducatifs qui originellement le sont via des médias audiovisuels ou numériques. Une bonne piste sur laquelle pourraient aussi s’engager les acteurs de développement porteurs de messages à l’intention des populations rurales n’ayant pas accès aux médias classiques, à Internet et même à l’électricité.

Voir :

Deutsche Welle’s trying to use Africa’s mobile-phone boom to spread news by new means. Antonio Jiménez, 20 juillet 2012.

photo : teachandlearn via photo pin cc

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné