Articles

ELECTRA : un début mal branché et qui manque d’ampérage

Par Denys Lamontagne , le 13 décembre 1999 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

Electra est une initiative européenne.

Dans la base de données ELECTRA française, on pourra trouver différents types d’informations :

  • Organismes d’éducation et de formation, incluant les types de cours qu’ils dispensent;
  • Prestataires de services d’orientation et d’assistance;
  • Politiques et programmes concernant l’éducation des adultes et la formation tout au long de la vie;
  • Méthodologies éducatives;
  • Publications concernant la théorie et la pratique dans le domaine de l’éducation des adultes et de la formation tout au long de la vie;
  • Opportunités d’apprentissage;
  • Activités et événements aux niveaux national et Européen dans le domaine de l’éducation des adultes;
  • Exemples de pratiques actuelles dans le domaine de l’éducation des adultes et de la formation tout au long de la vie.

Mais pour l’instant, plusieurs de ces sections sont vides.

Le fait que l’on semble compter sur la participation populaire pour monter la banque de références n’est pas de bon augure. Même remarque pour le forum : des forums exsangues, nous en connaissons des milliers; cela prend une forte base et des préoccupations vivantes et variées pour faire d’un forum un succès. Et ce n’est pas parce que l’on s’appelle Europe que la population accourt à l’initiative.

De l’expérience observée, nous savons maintenant que les sites fiables sont montés par des professionnels et par des équipes compétentes; le public n’apporte qu’un surplus apprécié mais toujours marginal.

Il existe par ailleurs déjà plusieurs références du même type que ce qu’Électra essaie de produire (Orfad, Vitrine APO, Cartables, Infobourg, CNDP, Inforoute FTP, Cursus, etc.), dont l’entretien est assuré par des passionnés du milieu scolaire. Ces gens ne vont pas nécessairement se dépouiller pour alimenter un site comme Electra, surtout qu’il se manifeste plutôt tardivement.

Les ressources d’Électra seraient beaucoup mieux utilisées si elles apportaient un support financier, de promotion et de coordination à ces différents sites plutôt que de leur faire compétition.

Son mandat serait plus facilement et plus rapidement atteint, sa crédibilité augmentée ainsi que sa visibilité.

Les meilleures initiatives viennent du milieu. Cela vaut pour la collaboration internationale, pour les pays en développement, pour l’économie, etc. L’éducation n’y échappe pas.

L’ Agence de la Francophonie l’a compris. L’Europe pourrait aussi le comprendre.

ElectraELECTRA en français

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné