Articles

De la programmation pour moderniser l'éducation aux technologies

La Grande-Bretagne veut remplacer les cours de TIC par des cours de programmation

Par Alexandre Roberge , le 30 septembre 2012 | Dernière mise à jour de l'article le 31 octobre 2012

L'éducation à l'utilisation des TIC est devenu un aspect important des cursus scolaires partout dans le monde. Mais ces programmes sont-ils réellement adaptés aux besoins des élèves ? En Grande-Bretagne, la réponse est non. Au début de l'année 2012, la Royal Society, une des institutions scientifiques les plus renommées du pays, a déclaré que les cours de TIC en Angleterre étaient littéralement insatisfaisants. Selon les membres de cette vénérable institution, le programme actuel n'est pas digne des ambitions du système éducatif britannique. Les enseignants ne parviennent pas à développer l'intérêt des élèves pour les technologies numériques, et ils ne réservent aucune place à la créativité.

Ainsi, le secrétaire à l'éducation Michael Gove a t-il décidé que prochainement, ce cours généraliste et convenu allait disparaître au profit d'un cours plus axé sur la programmation informatique.

Un cours dépassé

 

Il faut dire qu'en effet, les classes de TIC (ICT) n'ont pas de quoi exciter les élèves : ces derniers doivent encore subir des séances entières dédiées à l'utioisation du traitement de texteou du tableur. Dans un monde où les élèves peuvent apprendre sur Internet en quelques heures tous les rudiments d'usage de ces appplications grâce aux centaines de tutoriels gratuits que l'on toruve sur la toile, ce type de programme semble plutôt dépassé.

Le cours actuel n'enseigne aux jeunes Britanniques qu'à utiliser les applications les plus courantes, celles que la quasi-totalité des jeunes utilisera dans la poursuite de ses études.  Mais que fait-on du potentiel des élèves pour développer de nouveaux usages, voire même de nouveles applications ? Qui, si ce n'est le monde scolaire, leur transmettra l'envie d'exercer leur créativité dans le domaine des technologies numériques ? La vision normalisatrice qui prévaut actuellement dans l'éducation aux TIC est, selon ses critiques, en contradiction avec les discours qui encouragent la naissance de nouveaux talents. Et ce, dans un pays reconnu pour son pouvoir d'innovation, dans les domaines de la culture et du sport en particulier. 

L'ère de l'élève créateur

 

Une anecdote récente a fortement inspiré les autorités britanniques à changer de cap dans les cours de TIC. À la fin de l'année 2011, un jeune Londonien de 16 ans, Nick D'Aloisio, a créé Summly, une application destinée à simplifier les recherches sur Internet. On peut avoir une idée du fonctionnement de cette application en visionnant cette vidéo :

Summly n'a pas échappé à la sagacité des investisseurs, une société ayant déjà investi près de 200 000 euros dans son développement.

Celui que certains ont déjà surnommé "le Mark Zuckerberg britannique" affirmait à la BBC que le cours d'ICT ne l'avait vraiment intéressé que lorsqu'il avait abordé le sujet du Web design. Le cursus actuel est, selon lui, « une bonne introduction à la programmation et au web design », mais il espère le voir évoluer vers plus de notions de création sur Internet et de programmation afin que d'autres jeunes de son âge révèlent leur talent en informatique.

Une idée entièrement partagée par le gouvernement britannique qui veut désormais que l'innovation soit au cœur des cours d'informatique. Dans un proche avenir, les jeunes Britanniques coderont, programmeront et créeront différents jeux et applications. Tous ne sortiront peut-être pas du lot comme Nick D'Aloisio, mais ils auront pu mettre en œuvre leur créativité.

Il reste bien des obstacles à franchir pour implanter ce changement dans toutes les écoles du Royaume-Uni. Déjà, il faut régler les problèmes de ressources informatiques insuffisantes dans beaucoup d'établissements scolaires. Quant aux enseignants n'ayant pas de connaissances pointues en science informatique ou en programmation, le gouvernement britannique devra trouver une façon de les guider dans cette nouvelle approche des TIC.

« School ICT to be replaced by computer science programme », BBC, 11 janvier 2012

photo : kkalyan via photopin cc

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné