Articles

Les écoles font face au problème des ordinateurs communicants

Par Denys Lamontagne , le 06 octobre 2003 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

Les écoles commencent seulement à mesurer les bénéfices éducatifs versus les problèmes appréhendés du transfert de texte, échange de photos, tricherie et bavardage.

Près du tiers des adolescents américains porte maintenant un téléphone cellulaire. Environ 7 % des commissions scolaires fournissent des ordinateurs de poches à certaines de leurs classes selon le Département de l’éducation des États-Unis.

Les étudiants qui apportent leur propre ordinateur de poche (PDA - Personnal Digital Assistant), les utilisaient essentiellement jusqu’ici comme carnets de note et organisateurs. Cependant, la plupart des nouveaux modèles ont maintenant l’accès Internet, rendant leur utilisation communicante beaucoup plus difficile à détecter pour les professeurs.

La Californie et l’Illinois ont banni les téléphones et «pagers» des campus, alors que la plupart des autres états laissent chaque district scolaire établir ses propres règles. Certains autorisent les appareils électroniques avant et après les classes, d’autres réorganisent les classes, par exemple en mettant les sièges en «U» plutôt qu’en rangée pour mieux contrôler ce qui est affiché sur les écrans et quand ceux-ci peuvent être allumés.

Des professeurs écoutent les cliquetis du clavier, s’ils sont trop rapides, ils savent que quelqu’un est en train de taper un message-instant plutôt que d’écouter. Un téléphone qui sonne en classe est souvent confisqué pour une certaine durée. Enfin, certains fabricants de logiciels éducatifs pour les PDA désactivent les fonctions de communication automatiquement lorsque les étudiants arrivent à l’étape de l’examen...

Pour l’article complet : « Schools tackle PDA problem» CNN.com, September 21, 2003

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné