Articles

Quand les personnages historiques poussent la chansonnette

Une émission britannique qui traite avec humour l'histoire humaine, particulièrement en chanson

Par Alexandre Roberge , le 16 décembre 2012 | Dernière mise à jour de l'article le 17 décembre 2012

C'est bien connu, les Anglais ont un grand sens de l'humour. La réputation de la comédie anglaise à la télévision ou au cinéma n'est plus à faire : pensons à The Office, Little Britain, The League of Gentlemen, etc. Sans oublier les Monty Python qui ont revisité habilement la légende arthurienne, entre autres.

Depuis quelques années, l'émission de télévision Horrible Histories fait un carton auprès des jeunes Anglais. Elle renferme tout l'humour absurde des Britanniques, mais avec une touche particulière : on y parle d'histoire, particulièrement en chanson.

Parodies et chansons sur l'Histoire et ses personnages

 

Les émissions humoristiques à saveur historique ont toujours eu du succès auprès du grand public. Nul besoin de rappeler Kaamelott d'Alexandre Astier qui a acquis des milliers d'admirateurs, dont la popularité a depuis longtemps franchi les frontières françaises. Encore aujourd'hui, sur Canal +, les Français peuvent savourer Une minute avant, de courtes capsules montrant le contexte (loufoque, bien entendu) entourant un événement marquant de l'humanité. Au Québec, il y eut quelques émissions spéciales abordant la période de la colonisation de la Nouvelle-France et se moquant allègrement de Frontenac, de Madeleine de Verchères, du Père Brébeuf et même de Champlain. Mais Horrible Histories mélange avec habileté humour et faits véritables, ce qui accroît encore son intérêt. 

Tout d'abord, rappelons l'origine de cette série. Elle est basée sur une série de livres du même nom écrits principalement par Terry Deary, mais aussi par Peter Hepplewhite et Neil Tonge. Cette collection, qui fêtera ses 20 ans en 2013, avait pour but d'intéresser les enfants à l'histoire, grâce à un ton impertinent. On y découvre des événements de l'histoire anglaise et mondiale peu connus, moins glorieux et plus sanglants que ceux qui sont habituellement rapportés dans les manuels d'histoire. Certes, l'humour y prédomine, mais l'authenticité des faits est tout aussi primordiale pour les auteurs. Cette combinaison est vite devenue populaire auprès des jeunes Britanniques. Mais cela a eu, selon Terry Deary, un effet dommageable: désormais, les professeurs britanniques utilisent ses livres en classe. Un comble, d'après lui, puisqu'ils suppriment souvent la partie lea plus drôle des épisodes. Dans une entrevue publiée en avril 2012, Deary affirmait même souhaiter que sa collection soit bannie des écoles.

En 2001, la télévision britannique a tenté d'adapter la série en dessin animé. Logique, étant donné que les images sont omniprésentes dans les livres et leur donnent leur cachet humoristique. Toutefois, après 2 saisons de 13 épisodes, le succès n'a pas été au rendez-vous. Il faudra attendre 7 ans de plus pour que Horrible Histories revienne à la télévision. Cette fois, pas d'animation, tous les personnages seront interprétés par des comédiens. Un pari risqué, mais qui a fonctionné puisqu'en septembre 2012, la BBC tournait la cinquième saison de la série.

Mais qu'est-ce qui explique cette popularité ? Sans doute le fait que la chaîne publique britannique a décidé d'adopter un format similaire à celui des comédies populaires produites auparavant. Ainsi, l'émission est composée de sketchs et, particulièrement, de clips musicaux parodiant différents styles et artistes. Le tout, évidemment, en gardant une fidélité aux faits historiques. Conséquemment, les enfants – et leurs parents – s'amusent et en apprennent beaucoup sur l'histoire des familles des monarques britanniques, des empereurs romains, des Grecs de renom, des pharaons, des rois de France, des colons américains, etc.  La série a atteint un tel succès que des personnalités britanniques reconnues pour leur humour comme le groupe League of Gentlemen ou Stephen Fry y ont participé.

Les vidéoclips sont particulièrement aimés des internautes qui les partagent frénétiquement sur la Toile. Ils sont souvent très drôles, résument en quelques minutes les caractéristiques essentielles d'un personnage historique. Voyez par exemple cet épisode qui présente Mary Tudor, surnommée Marie la Sanglante (Bloody Mary) par les protestants. Mary n'est dans cet épisode pas sans rappeler Kate Bush :

Les Horrible Histories se permettent même de parodier des artistes très connus. Par exemple, dernièrement, l'émission montrait une Cléopâtre imitant sans vergogne le style de Lady Gaga ou une mélodie parlant des colons américains sur un air très similaire à celui de la populaire chanson « Empire State of Mind ». Sur le canal YouTube officiel de l'émission, on pourra visionner des épisodes de la première saison, comme celui qui retrace la lignée des Tudors ou un autre sur la momification.

Horrible Histories Ne recule devant rien, pas même devant les airs les plus populaires. En cette fin d'année, laissons-nous sur ce classique air de Noël « Mon beau sapin » qui rappelle d'où vient la tradition du sapin de Noël et comment elle fut adoptée par les Anglais:

Horrible Histories, site officiel de la BBC
Le canal officiel sur YouTube 

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné