Articles

On a fouillé dans les archives des premiers ministres français ! (2003)

Par Manuel Rulier , le 26 octobre 2003 | Dernière mise à jour de l'article le 04 avril 2017

Thot est têtu et a tenté de trouver le trésor enterré des Premiers Ministres trépassés...

Le site du Premier Ministre est très fourni et facile d’accès. Si bien qu’on a retrouvé toutes ses archives. Il y a même une rubrique spécialement conçue pour les juniors. Il nous a suffi de taper http://archives.gouvernement.fr pour accéder à la salle du trésor.

De l’archéologie en ligne

Au menu : du Juppé et du Jospin.

  • Très intéressant : les différentes versions du site en fonction du premier ministre au pouvoir. Que de changements depuis 1996... Juppé faisait alors dans le gif animé (très à la mode quand Internet balbutiait encore). Un bon point pour lui : l’espace jeunes où il tente de répondre aux questions que se posent les d’jeuns qui n’ont pas eu la chance de faire Science-Po et l’ENA. Bon, c’est vrai, l’interface est dans le plus pur style Juppé : fond blanc, une bande à gauche imitant la matière du Jeans (parce que les d’jeuns ça porte des d’jeans) et titres de rubrique spartiates tapés à la machine à écrire, comme au poste de Police. Mais bon, çela avait au moins le mérite d’exister. Attardons-nous plutôt sur cette rubrique destinée aux juniors: un fond qui imite les gros carreaux du cahier de classe, une petite souris bleu blanc rouge en guise de mascotte et d’excellentes sous-rubriques didactiques (c’est quoi Matignon ? Qu’y fait le Premier Ministre ? Les symboles du coq et de la marseillaise décryptés). Bien pensé.
  • Lionel Jospin quant à lui ne s’est pas foulé : il a copié son petit camarade de Matignon et a repris le site sans rien y ajouter. La preuve la version 1997-1998. Ah si ! Changement notable tout de même : Lionel - très conservateur sur ce coup-là - n’a pas jugé opportun de garder le petit slogan d’Alain au bas de l’écran, pourtant présent dans la première version ("Jour après jour améliorons la vie de tous les jours")
  • Mais il s’est rattrapé en 1998 et a compris que plus sobre et plus rouge, ça collait mieux à l’image qu’on se faisait du socialisme. En passant, il repique l’idée de la rubrique Junior pour brosser son électorat des 6-10 ans dans le sens du duvet. La véritable valeur ajoutée du site, ce sont les jeux. Les quiz institutionnels, c’est pas vraiment la franche rigolade en ligne, mais quoi ! Vous ne vous attendiez pas à ce qu’il mette un "doomlike" en accès libre non ?!
  • Enfin, en décembre 2000, le Premier Ministre prend de la bouteille et atteint l’âge de raison. L’interface du site est plus sage, plus ergonomique, plus accessible. Les graphistes ont dû juger que le rouge "trotskyste" de yoyo c’était un peu trop alors ils ont tapé allégrement dans les couleurs de l’époque : tons pastels et transparence vert d’eau pour bien montrer que votre Premier Ministre ne vous cache rien.

C’est pour bientôt (en 2003)

Jean-Pierre Raffarin a été nommé le 7 mai 2003 et son actualité un peu chargée ne lui a pas encore permis, semble-t-il, de mettre ses infographistes au pli. Rien n’a bougé depuis feu Lionel. Va-t-on assister à une révolution numérique sur le serveur de Matignon ? Rien n’est moins sûr : le site des archives du premier ministre, nous explique le développeur dans la page "menu", est construit en statique parce que c’est plus simple pour l’utilisateur et que c’est compatible avec la première version (tragi-comique) du site. L’actuel gouvernement va-t-il, pour faire la nique à ses prédecesseurs de gauche, passer le cap du dynamique... A voir.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné