Articles

La bonne santé du soutien scolaire en France

En France, des millions d'élèves prennent des cours particuliers pour améliorer leurs notes. L'offre de soutien scolaire est abondante et variée, comment choisir ?

Par Christine Vaufrey , le 11 février 2012 | Dernière mise à jour de l'article le 22 mai 2016

Le soutien scolaire appartient aux activités parascolaires. C'est à dire que c'est comme l'école, mais pas tout à fait pareil quand même. Le soutien scolaire comprend les cours particuliers (les plus demandés), l'aide aux devoirs pour les enfants du primaire, les cours en petits groupes, les stages de méthodologie. Le soutien scolaire s'adresse à tous les élèves (et surtout à leurs familles), pendant l'intégralité de leur scolarité, soit de 6 à 18 ans environ.

La France, championne du soutien scolaire

 

La France est le pays d'Europe qui consomme le plus de soutien scolaire : 40 millions d'heures chaque année, d'après le quotidien Libération (article de janvier 2013). Les lycéens sont les plus gros consommateurs, et de loin. Viennent ensuite les collégiens, puis les élèves du primaire qui représentent quand même 5 % du volume total. Les cours sont dispensés en grande majorité par des étudiants contractés directement par les parents. Les entreprises privées représentent actuellement 12,5 % du marché. 

Peur du chômage, défiance vis à vis de l'institution scolaire, manque de confiance avéré des élèves français, qui fait chuter les notes...Les facteurs favorisant le recours au soutien scolaire sont nombreux. Ils alimentent un marché qui continue de s'étendre, surtout dans le secteur informel. Pourtant, lorsqu'elles sont déclarées les heures de soutien scolaire à domicile, appartenant à la catégorie des services à la personne, ouvrent droit à des réductions d'impôts. Les entreprises pour leur part jouissent également de nombreux avantages, puisqu'elles ne paient pas de charges sociales sur la rémunération des enseignants assurant le soutien, enseignants dont elles ne sont pas les employeurs, mais les mandataires. 

Le soutien scolaire est donc un secteur d'activité rentable, malgré la crise économique qui a fait chuter son chiffre d'affaire pendant quelques années. Une reprise est néanmoins prévue cette année. D'autant plus que les entreprises, qui s'attendent à ce que les pouvoirs publics commencent à limiter les avantages financiers offerts à cette branche d'activités, diversifient leurs services : garde d'enfants, cours de musique, cours particuliers aux étudiants du supérieur... font désormais partie de leurs offres. Tout cela, pour des prix plutôt élevés : une heure de cours particulier coûte en moyenne de 20 à 40 euros, selon le niveau scolaire de l'élève. Toujours selon Libération, le budget annuel moyen de soutien scolaire d'une famille s'élève à 1 500 euros, soit beaucoup plus que le prix payé dans la majorité des écoles privées... et l'on ne parle pas de l'enseignement public, qui est gratuit.

Gratuit, payant, officiel, au noir... Mille et une formules de soutien

 

Il faut donc faire attention avant de choisir son prestataire de soutien scolaire. Sur le site de L'Etudiant, on trouvera un important dossier consacré à ce sujet, associé à un annuaire national des organismes. À  peu près toutes les questions sont abordées, y compris celle de l'efficacité du soutien scolaire... qui reste très difficile à mesurer. Tous les parents achètent du soutien scolaire pour voir remonter les notes de leurs enfants. Cette hausse de performance provient de plusieurs facteurs : augmentation de la confiance en soi, meilleure compréhension, amélioration de la méthode de résolution de problème, de l'organisation du travail et des révisions, changement d'enseignant ou de classe... Quelle est la part active du soutien scolaire, à ces différents niveaux ? 

Les enseignants de l'éducation nationale française assurent eux aussi une partie du soutien scolaire, à titre gratuit, dans les établissements. Certains se désolent de voir les élèves travailler uniquement "pour les notes", alors qu'ils voudraient profiter du moment privilégié de l'accompagnement éducatif pour aborder des questions de fond. 

Le soutien scolaire en ligne

 

Qu'en est-il du soutien scolaire en ligne ? Le champion français du soutien en ligne payant s'appelle Maxicours. "Maxicours.com garantit la réussite de vos enfants", lit-on sur la page d'accueil du site. Si 89 % (toujouts d'après les affirmations de la page d'accueil) des élèves disent mieux comprendre grâce à Maxicours, les résultats se font-ils sentir sur les notes ? Philippe Magnard, le créateur de Maxicours, assure avoir appliqué les principes de gamification au soutien scolaire en ligne : "on a repris les codes des jeux vidéo, avec un système de points et de classements... mais associés à des contenus sérieux", lit-on dans le dossier de L'Etudiant.

À côté de l'offre payante existe une importante offre gratuite de soutien scolaire en ligne. Du côté de l'éducation nationale, voici l'Académie en ligne, site qui propose tous les contenus des programmes du CP à la Terminale, avec des fiches de synthèse, des exercices etc. Le tout, sous forme de pages chichement illustrées et, pour les plus grands, de magnifiques fichiers pdf qui n'ont certainement pas bénéficié de la gamification chère au créateur de Maxicours. Le site ASP (assistance scolaire personnalisée) créé par Rue des Ecoles et l'assureur MAIF, est plus intéressant et plus attrayant. À côté des fiches et activités couvrant l'intégralité de la scolarité, de la maternelle à la terminale, on apréciera la possibilité offerte aux enseignants d'y inscrire leurs élèves afin de leur fournir le coup de pouce nécessaire, tout en discutant avec eux des progrès réalisés. 

Mais notre coup de coeur, en matière de site de soutien scolaire, se situe de l'autre côté de l'Atlantique, au Québec. Il s'agit de Allô prof, déjà présenté par Alexandre Roberge sur Thot Cursus. Créé en 1996 à l'initiative d'un consortium d'acteurs éducatifs du Québec, le site propose certes des ressources que l'enfant peut utiliser de manière autonome, mais surtout un dispositif d'aide par téléphone et des cyberclasses, les deux services étant fournis quatre soirs par semaine. A l'instar de ce qui fait la célébrité de la célèbre Khan Academy chez le voisin américain du Canada, Allô Prof propose également des vidéos pour la révision des notions de base en Mathématiques et en Français. 

Tous les services d'Allô Prof sont gratuits. Il s'agit d'un service public de grande qualité, répondant à une logique différente de celle qui a été adoptée en France pendant des années, qui visait à développer le service privé payant de soutien scolaire, sans doute pour soutenir l'emploi. L'actuel ministre de l'Education nationale a annoncé la mise en place prochaine d'un service public de soutien scolaire en ligne, qui bénéficiera à 30 000 élèves de 6e dès la prochaine rentrée. Espérons de tout coeur que les responsables de ce service s'inspirent d'Allô prof.

À lire

Le soutien scolaire en questions. L'Etudiant

Le marché du soutien scolaire à l'horizon 2015 - Quelles stratégies pour évangéliser un marché à fort potentiel, mais encore sous-exploité ? Présentation de l'étude réalisée par Xerfi France - Juin 2012.

PIQUMAL Marie : La France championne du soutien scolaire privé. Libération, 10 janvier 2013.

JARRAUD François : Numérique : Peillon annonce soutien scolaire en ligne et plateforme d'échange de produits pédagogiques. Le Café pédagogique, 29 août 2012.

À visiter

Allô prof

 

Maxicours

Site ASP

Académie en ligne

Illustration : runzelkorn, Shutterstock.com

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné