Articles

L’Office National du Film célèbre les femmes

L’ONF présente une sélection de films et documentaires à visionner en ligne à l’occasion de la journée internationale du droit des femmes.

Par Cécile Chandran , le 11 mars 2013 | Dernière mise à jour de l'article le 12 mars 2013

Si les Oscars, les festivals de Cannes et autres grands festivals ont encore et toujours du mal à donner de la visibilité aux femmes dans leurs sélections, l’Office National du Film du Canada (ONF) a décidé de marquer le coup cette année pour la journée de la femme - ou journée du droit des femmes, selon l'appellation qui vous plaira le plus.

Le débat ne porte pas vraiment sur la façon dont on appelle cette journée finalement. Ce qui compte surtout, c’est de parler des femmes, de leur créativité, leur talent et leur détermination à produire un cinéma de qualité, au même titre que leurs homologues masculins. Comme en témoigne cet article consacré aux femmes cinéastes d’animation de Julie Roy.

L’ONF a donc préparé sur son site une programmation spéciale “Le féminin l’emporte!”, qui met en avant des comédiennes, des réalisatrices ou des productrices à travers une sélection de films, animations, photos ou chroniques. Le documentaire Statu Quo? Le combat inachevé du féminisme au Canada, de Karen Cho, est également mis en accès libre de façon inédite. Dans ce film, la réalisatrice met en image les luttes majeures contre les violences faites aux femmes, pour qu’elles puissent disposer de leurs corps (notamment sur la question de l’avortement), ou pour la démocratisation des systèmes de gardes d’enfants.

La sélection de films de l'ONF se compose d'une trentaine de films de différents sujets et époques. Vous pourrez ainsi découvrir le film 5 pieds 2 - 80 000 lbs de Nathalie Trépanier, un documentaire sur les femmes passionnées par un métier que la convention voudrait plus "masculin" : le camionnage. Découvrez aussi Les filles du Roy, d'Anne-Claire Poirier, qui montre la femme au travail et la façon dont elle peut être cantonnée au rang d'objet ou "de femme de".

Monique Simard, directrice de la programmation française à l’ONF souligne également dans une chronique, l’histoire de cette journée symbolique du 8 mars pour les femmes dans le monde. Dans cet article posté sur le blogue de l’ONF, elle revient sur la création du Studio D, créé en 1974 par Kathleen Shannon dans le but de donner de la voix aux femmes cinéastes. Bien que fermé depuis 1996 par manque de financement, ce studio représente la contribution de l’ONF pour l’égalité. Ce militantisme perdure aujourd'hui, puisque dans ce coin du web, le fémin l'emporte sur le masculin... Pour bien plus d'une journée par an, soyons-en certains.

Pour accéder à la programmation


Crédit photo : crl! via photopin cc

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné