Articles

European Schoolnet : un réseau scolaire européen -

Par Thot , le 28 février 1999 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

Le projet European Schoolnet (EUN) a été lancé dans le cadre du plan d’action européen

Apprendre dans la société de l’information

à l’instigation du ministère suédois de l’Éducation. Dans le domaine des Technologies de l’information et de la communication (TICs), ce projet vise à désamorcer les craintes, à fixer des priorités et à contribuer à l’application du plan d’action.

Un projet éducatif ambitieux...

Concrètement, European Schoolnet a pour objectif la création d’un réseau scolaire européen et d’une plate-forme multimédia de communication. Ce réseau comprend, en plus des pays membres de l’Union Européenne, l’Islande, la Norvège et la Suisse. Il doit être à la disposition des écoles situées en Europe et créer ainsi un cadre à l’intérieur duquel les autorités scolaires nationales, les universités et l’industrie puissent travailler ensemble à l’introduction des TICs sur le double plan des contenus et de la pédagogie.

Conçu comme un réseau de réseaux ouvert, European Schoolnet voudrait contribuer au développement de technologies adaptées et à leur introduction dans les écoles, et travailler à l’élaboration de plans d’études et à la formation du corps enseignant. L’échange d’exemples pertinents tirés de la pratique éducative dans les pays membres pourrait constituer un des facteurs d’entrainement et de motivation pour tous les participants.

Au niveau opérationnel, une plate-forme modèle existe sur Internet. Elle permet aux élèves et au corps enseignant d’accéder à des informations et à des prestations de grande qualité. Une série de supports multimédia doit éventuellement permettre la création d’une école virtuelle et d’un institut virtuel de formation des enseignants. Par ailleurs, des aides innovatrices sont également élaborées pour faciliter l’introduction des TICs dans les écoles.

...fruit d’une volonté politique commune

Mais EUN n’est pas seulement un projet européen de plus : il s’agit d’une initiative stratégique de dix-huit ministères de l’Éducation d’Europe en coopération avec la Commission. C’est la première fois en Europe que le développement de l’utilisation des TICs dans l’éducation a reçu un soutien à un tel niveau et à une telle échelle, en partenariat avec des acteurs majeurs de l’industrie des technologies de l’information et de la communication. Tous les signataires de l’accord sur EUN forment ensemble le

EUN Consortium

.

Et la Suisse?

La participation de la Suisse à ce projet multilingue et multiculturel est très importante; elle correspond à la logique d’une politique de l’enseignement ouverte à d’autres cultures et aux technologies de l’information et de la communication.

Mandaté par l’Office fédéral de l’éducation et de la science (OFES), le Centre suisse des technologies de l’information dans l’enseignement ( CTIE) coordonne la participation de la Suisse au projet de European Schoolnet. Plusieurs partenaires suisses se sont impliqués dans le projet :

Le rôle des différents partenaires

Les représentants des institutions participantes garantissent à la Suisse une place parmi les organes en charge du projet, que ce soit au niveau de la direction (

Steering Committee

), du comité de rédaction responsable des contenus (

Editorial Board

), du groupe Communication ou de l’équipe chargée de définir les standards (

Technical Group

).

  • Le CPTIC développe un système auteur multimédia virtuel. Grâce à sa longue expérience (10 ans) dans la formation continue des enseignants par les TICs, le CPTIC peut apporter une contribution déterminante. Le CPTIC mettra à disposition et intégrera dans ses activités générales les enseignements qui seront tirés de la réalisation de ce volet du projet.
  • TECFA participe à l’élaboration d’un campus virtuel multiplateforme. Cette application, qui est intégrée à la plate-forme EUN, propose des outils pédagogiques et techniques favorisant la communication et la collaboration. Il participe aussi au développement d’une bibliothèque en trois dimensions ainsi qu’à la création d’outils intégrés conçus dans une logique "multi-usagers".
  • Le CTIE participe à un groupe de travail chargé de constituer un réseau européen associant 500 écoles particulièrement actives et engagées dans le domaine des TIC, réseau qui devrait servir entre autres au développement d’autres projets relatifs aux TICs. Des mesures sont en outre développées actuellement pour permettre aux écoles d’atteindre des standards plus élevés dans le domaine des TICs.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné