Articles

Des réseaux sociaux sur mesure pour les musées

Les musées valorisent leurs collections sur les réseaux sociaux les plus visuels

Par , le 24 mars 2013 | Dernière mise à jour de l'article le 30 janvier 2015

Les musées assurent désormais une présence numérique sur les réseaux qui permet de promouvoir davantage leurs collections. Les ressources multimédia (sites web, catalogues en ligne, applications nomades) se retrouvent finalement à tous les stades de la visite, aussi bien dans la préparation de celle-ci que dans la découverte physique proprement dite des différents espaces muséaux. Les dispositifs d'accompagnement des usagers se diversifient en effet à l'intérieur comme à l'extérieur des lieux d'exposition des collections : WebTV, audioguides, visioguides, applications pour smartphones, codes QR, technologie NFC/RFID et autres outils de réalité augmentée. Le musée parisien du Quai Branly donne par exemple un aperçu de son offre nomade sur son site officiel.

La curation artistique en ligne

La plupart des musées offrent déjà la possibilité de relayer une partie de leurs collections via les principales plateformes de partage social, à savoir Facebook, Twitter ou Google Plus. Une certaine proportion d'institutions s'affichent également sur Pinterest et Pictify. Ces deux plateformes de bookmarking visuel fonctionnent de manière similaire, le second service étant spécifiquement dédié à l'image artistique, comme le précise la présentation sur le site : « [Pictify est une plateforme créée] pour partager vos plus belles photos, voir celles des autres personnes, ajouter vos commentaires, et construire votre propre collection de tableaux préférés, sculptures, photographies, dessins ou tout autre support artistique. ». Concernant les musées français en particulier, peu d'entre eux sont présents sur les deux plateformes à l'exception notable du Musée du Louvre : Pinterest Louvre et Pictify MuseeduLouvre. Le site Muséologique propose d'ailleurs un recensement des musées présents sur l'un ou l'autre service : l'auteur du billet précise néanmoins qu'il n'est pas toujours aisé de distinguer les comptes officiels des comptes créés par les amateurs des lieux, comme l'illustre l'exemple du Pictify Centre Georges Pompidou. On peut néanmoins retenir en ligne les tableaux virtuels actifs suivants :

 

Comme tout réseau social, l'intérêt de ces deux plateformes est de pouvoir partager des contenus mis en ligne, voire de les commenter. Pinterest offre en outre la possibilité d'insérer directement dans un blog telle ou telle image « épinglée » comme cette photographie extraite des collections du Museum de Toulouse :

Dynastes hercules ecuatorianus MHNT (Pinterest Museum de Toulouse)


Pinterest et Pictify constituent donc un moyen « supplémentaire pour générer la discussion entre les musées et leurs visiteurs, qu’ils soient réels ou virtuels, potentiels ou fidèles ». Certains établissements s'appuient même sur ces services pour développer leur stratégie commerciale en faisant la promotion des produits dérivés.

Sources

Le blog de l'actualité du marketing culturel : Pinterest : les musées français doivent ils entrer dans la tendance en intégrant le réseau social qui cartonne dans leur stratégie numérique ?

Muséologique : Pinterest, Pictify et les musées français

Pictify, le Pinterest des musées : http://toutpinterest.com/2012/09/pictify-le-pinterest-des-musees/

Vignette : Pierre Nobis. Traces muséales au Tel Aviv Museum of Art. 2012

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné